Les sessions 2012 du Conseil s’ouvrent sur un moment fort

28 juin 2012

Les sessions 2012 du Conseil s’ouvrent sur un moment fort

Bruxelles, le 28 juin 2012

Communiqué de presse

Le Président de la République fédérale du Nigeria, Goodluck Ebele Jonathan, et le Vice-Premier Ministre et Ministre des finances de Belgique, Steven Vanackere, ont prononcé les allocutions principales lors de la séance d’ouverture des sessions du Conseil de l’Organisation mondiale des douanes (OMD) de 2012, année qui marque la commémoration du 60ème anniversaire de l’Organisation.

« Je considère que ma présence parmi vous aujourd’hui constitue en quelque sorte un retour aux sources », a déclaré le Président Jonathan en guise de préface à son allocution devant le Conseil de l’OMD. Le Président du Nigeria a en effet rappelé aux délégués qu’il a servi dans les rangs de l’administration des douanes au début de sa carrière. Il a également fait part des réflexions que lui inspirent la transformation au fil des années de l’environnement commercial et du rôle de la douane, y compris l’OMD.

Il a également porté à la connaissance de l’auditoire les activités menées par son administration en vue de relever les défis que rencontrent les douanes dans les pays en développement. Il s’agit notamment de mettre la législation du Nigeria en conformité avec les meilleures pratiques internationales, telle que la Convention de Kyoto révisée de l’OMD; le Nigeria a déposé son instrument d’adhésion au Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya, peu après.

S’agissant de la Connectivité, thème de l’OMD pour 2012, le Président a déclaré: «Je demande instamment que la connectivité, et tout ce que cela implique, reste à jamais le mot d’ordre, non seulement de toutes les administrations des douanes de par le monde, mais également de tous les gouvernement et citoyens de la planète, alors que, tous ensemble, nous nous efforçons de tendre vers un monde plus sûr, plus juste, plus équitable, plus paisible et plus prospère».

Le Secrétaire général de l’OMD s’est félicité du soutien et de l’engagement du Président en ce qui concerne la modernisation de l’administration des douanes du Nigeria, en mettant en évidence le rôle capital du soutien du monde politique pour donner l’impulsion indispensable au processus de réforme douanière.

« N’hésitons jamais à rendre nos procédures douanières plus efficaces encore », a déclaré le Ministre Vanackere dans son allocution. Il a souligné que « La douane contribue à créer un monde meilleur, car un service douanier efficace est étroitement lié à la croissance économique ».

Faciliter le commerce tout en sauvegardant les intérêts du pays « exige de repenser de manière constante et novatrice les procédures douanières existantes » a fait remarquer le Ministre qui a poursuivi en indiquant que la Douane belge se trouve à l’aube d’une réforme en profondeur et que, « dans un avenir proche, la douane sera ouverte 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et les redevances pour les services rendus en dehors des heures d’ouverture des bureaux seront abolies, ce qui la rendra plus attractive pour le commerce ».

Un autre élément essentiel à la croissance est la lutte contre la contrefaçon a déclaré le Ministre Vanackere qui a ajouté que «le commerce des produits faux prospère au détriment de la société et lutter contre ce fléau est un autre moyen d’assurer la croissance économique, tout en protégeant la santé et la sûreté des consommateurs».

Le Secrétaire général Mikuriya a remercié le Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances pour la contribution de son pays durant toutes ces années, non seulement en tant qu’hôte généreux, mais également en tant que théoricien novateur qui participe activement aux activités des organes de l’OMD tels que le Groupe de travail ad hoc sur les Douanes en réseau international.

Les trois journées des sessions du Conseil de l’OMD se poursuivront jusqu’à samedi, la soirée du vendredi étant réservée à une réception spéciale de commémoration du 60ème anniversaire de l’Organisation.