La coopération douanière mise en avant lors de l’Assemblée annuelle du FMI et de la Banque mondiale à Tokyo

13 octobre 2012

 Japon, les 13 - 17 octobre 2012

Rapport

Le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya, a rencontré le Ministre japonais des Finances, Koriki Jojima, au Ministère des Finances, le 17 octobre 2012, après avoir participé à plusieurs événements organisés à l’occasion de l’Assemblée annuelle du FMI et de la Banque mondiale à Tokyo. Au cours de l’entretien, le Ministre a exprimé son soutien à l’OMD et s’est réjoui d’accueillir la Commission de politique générale de l’OMD à Kyoto, en décembre. Le Secrétaire général a profité de sa présence à Tokyo pour attirer l’attention des Ministres des Finances et des représentants du secteur privé sur le rôle de la douane.

Le 13 octobre, M. Mikuriya a assisté au Dialogue de haut niveau sur la politique économique, qui avait pour thème«Asie-Amérique latine: nouveaux moteurs de croissance pour le commerce mondial?». Cette session était organisée conjointement par la Banque asiatique de développement (ADB), la Banque interaméricaine de développement (BID), l’institut de la Banque asiatique de développement et l’Institut de recherche politique. Lors de l’ouverture de ce Dialogue, le Président de la BID, M. Moreno, et le Président de l’ADB, M. Kuroda, ont souligné qu’il était nécessaire de se pencher sur l’infrastructure et la logistique liées au commerce, ainsi que sur la suppression des barrières commerciales afin de faciliter les échanges et les investissements interrégionaux. Suite à la table ronde réunissant plusieurs Ministres des Finances et le Gouverneur central, M. Mikuriya s’est félicité des initiatives prises par les deux dirigeants, en particulier de leur soutien à l’intégration régionale et à la connectivité, domaines où la douane joue un rôle essentiel, et, pour lui, il y a lieu de poursuivre la coopération afin de promouvoir la facilitation des échanges entre les deux régions.
 
 Les participants à la table ronde ont approuvé ce point de vue et déclaréce qui suit : «[comme le propose l’OMD], l’ADB et la BID devraient œuvrer ensemble à la facilitation des échanges» (Ministre des Finances adjoint de la Chine); «la Colombie pourrait faire part de son expérience compte tenu du lancement du programme d’OEA de l’OMD la semaine dernièredans ce pays » (Ministre des Finances du Pérou); «l’OMD devrait diriger les travaux en matière de guichet unique national et d’interconnectivité entre les technologies de l’information afin de promouvoir la facilitation des échanges» (Secrétaire aux Finances des Philippines, rejoint sur ce point par le Ministre des Finances du Mexique), et «la modernisation douanière est essentielle pour la promotion des échanges, alors que l’Uruguay assure la vice-présidence de la région» (Gouverneur de la Banque centrale uruguayenne). Les délégués participant au Dialogue ont conclu les débats en soulignant l’importance (1) des échanges commerciaux, en particulier des accords de libre-échange, (2) de la connectivité, y compris la coopération douane-douane, (3) de l’apprentissage mutuel et (4) du dialogue politique.

Le 15 octobre, le Secrétaire général de l’OMD a prononcé un discours de félicitations à l’occasion de l’ouverture du Bureau de représentation en Asie de la Banque africaine de développement, à Tokyo. Étaient présents à l’inauguration le Président de la Banque africaine de développement, M. Kaberuka, ainsi que des ministres et ambassadeurs africains et asiatiques. M. Mikuriya a souligné l’importance que joue la douane pour assurer une infrastructure aux échanges et donc promouvoir les investissements susceptibles de générer de la croissance économique en Afrique. Il a précisé également combien il était important pour les pays africains de renforcer leurs liens avec des partenaires commerciaux en dehors de leur région, notamment en Asie. À cet égard, il s’est exprimé en faveur de la facilitation et de la sécurisation de la chaîne logistique des pays d’Afrique, grâce aux ressources, aux meilleures pratiques et aux connaissances de la communauté douanière internationale, y compris l’Asie, qui doit son essor économique de ces dernières années en grande partie au commerce. M. Mikuriya a ajouté que l’Asie et d’autres régions du monde pourraient aussi en tirer beaucoup d’enseignements et, en renforçant leurs liens avec l’Afrique, contribuer à la stabilité et la prospérité mondiales.

Le 17 octobre, le Secrétaire général de l’OMD a présenté les activités récentes de l’OMD, notamment ses travaux sur la facilitation des échanges, à des représentants du secteur privé réunis à l’Université Aoyama Gakuin pour un événement co-organisé par le Forum de recherche de l’OMC, forum d’échanges public-privé sur des questions commerciales. Les représentants des entreprises ont été sensibles à cette présentation et ont exprimé leurs attentes quant à une poursuite de ces actions dans des domaines tels que l’harmonisation des programmes d’OEA, le classement et la simplification des données exigées. M. Mikuriya a rencontré par ailleurs le Président de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), le Dr Akihito Tanaka, lequel s’est félicité de la coopération permanente menée avec l’OMD dans le domaine de la facilitation des échanges, notamment sur des projets de guichet unique aux frontières en Afrique.