Le Premier ministre namibien garantit son soutien à la réforme douanière

01 octobre 2012

Le Premier ministre namibien garantit son soutien à la réforme douanière

Namibie, le 1er à 2 octobre 2012

Rapport

Invité par le Secrétaire permanent des Finances de Namibie, Ericah Shafudah, le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya, était à Windhoek, Namibie, les 1er et 2 octobre. Il y a rencontré des responsables de la douane ainsi que des dirigeants politiques, avec lesquels il a discuté de la modernisation douanière et de la contribution de celle-ci au développement économique.

Le Directeur général des douanes et accises, Bevan Simataa, ainsi que son équipe de direction ont indiqué comment ils utilisaient les instruments et les conseils de l’OMD pour redéfinir leurs régimes douaniers et améliorer les aspects liés à l’organisation et aux ressources humaines. Après avoir adhéré à la Convention de Kyoto révisée et mis en œuvre l’Annexe générale, la Namibie a commencé à examiner dans quelle mesure elle pourrait appliquer les Annexes spécifiques pour faciliter encore davantage les échanges. À cet égard, le Secrétaire général a présenté le Dossier de l’OMD sur la compétitivité économique, lequel pourrait être utilisé pour comprendre où se situe la réforme douanière. Il a été question aussi des moyens à mettre en œuvre pour améliorer la gestion des ressources humaines.

M. Mikuriya a été reçu par le Ministre adjoint des Finances, Calle Schlettwein, qui a remercié l’OMD pour l’avoir aidé à obtenir le soutien de donateurs tels que l’Agence japonaise pour la coopération internationale (JICA) pour le guichet unique aux frontières, la Finlande pour la gestion des risques et la gestion coordonnée des frontières et l’Agence suédoise pour le développement international (SIDA) pour le projet de l’Union douanière d’Afrique australe (SACU). Le Ministre espère que la coopération avec l’OMD se poursuivra.

Le Premier ministre, Nahas Angula, a reçu aussi le Secrétaire général de l’OMD et s’est félicité de son explication concernant l’évolution du rôle de la douane et la nécessité d’investir dans la douane. Le Premier ministre s’est déclaré favorable aux 3 éléments (3P) du renforcement des capacités: Political will (volonté politique), People (facteur humain) et Partnership (partenariats). Il a assuré le Secrétaire général de son soutien politique en faveur de la réforme douanière.

Le Président par intérim de la Commission des services publics, Markus Kampungu, s’est entretenu également avec le Secrétaire général et il a écouté son explication sur les besoins de la Douane namibienne en matière de ressources humaines. Il a assuré à M. Mikuriya que la Commission envisageait une approche plus souple, notamment la délégation du recrutement à des services plus expérimentés du gouvernement. Il a déclaré aussi qu’à cet égard, il était prêt à écouter la proposition concrète de la Douane sur la gestion des ressources humaines.

Le Secrétaire général de l’OMD a profité de l’occasion pour rendre une visite de courtoisie à la Secrétaire exécutive de la SACU, Tswelopele Cornelia Moremi, avec qui il avait signé un protocole d’accord en 2009. Mme Moremi a présenté à M. Mikuriya les changements en cours à la SACU ainsi que sa nouvelle priorité concernant la facilitation des échanges. Elle s’est d’ailleurs félicitée de la coopération en cours avec l’OMD sur le projet de la SACU financé par la SIDA.