Le partenariat engagé entre l’UE et ses voisins orientaux favorise l’harmonisation des procédures douanières et les coopérations commerciales et donne un nouvel élan à l’échange d’informations

11 octobre 2012

Ukraine, les 11 - 12 octobre 2012

Rapport

Invité par le Directeur général Fiscalité et Union douanière (TAXUD) de la Commission européenne, Heinz Zourek, et par le Président du Service d’État de la Douane ukrainienne, Ihor Kaletnik, le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya, a assisté au séminaire de haut niveau sur la coopération douanière à la frontière orientale de l’UE, qui s’est tenu à Kiev, Ukraine, les 11 et 12 octobre 2012.

Pendant la cérémonie d’ouverture, le premier Vice-Premier ministre ukrainien, Valeriy Khoroshkovsky, qui a été lui-même Directeur de la Douane ukrainienne par le passé, a souligné qu’il était nécessaire de disposer de procédures douanières harmonisées, fondées sur les meilleures pratiques appliquées au niveau international et au niveau de l’UE pour soutenir les entreprises et les budgets publics, notamment par l’échange d’informations pour faciliter la gestion des risques et par la coopération pour renforcer la lutte contre les infractions douanières.

M. Mikuriya s’est félicité du soutien apporté par l’UE au forum régional pour la coopération douanière et a remercié l’Ukraine pour ses progrès constants en matière de réforme douanière. Il a souligné que l’Ukraine avait adhéré à la Convention de Kyoto révisée en 2011 et adopté cette année un nouveau code douanier qui avait considérablement amélioré l’environnement économique. Le Secrétaire général de l’OMD a évoqué aussi la création en 2010 du Centre régional de formation de l’OMD à Dnipropetrovsk, qui contribue au développement des ressources humaines et à la recherche en la matière dans la région, sans oublier la gestion exemplaire des frontières de l’Ukraine avec ses pays voisins pendant l’Euro 2012 de football, co-organisé avec la Pologne en juin dernier.

Sur ces bases, le Secrétaire général s’est déclaré convaincu que le séminaire de haut niveau débouchera sur un ensemble de meilleures pratiques dans des domaines tels que l’échange d’informations, avec un projet pilote sur les Douanes en réseau international, et le développement de programmes d’OEA cohérents aboutissant à une future reconnaissance mutuelle. Il a souligné que la coopération menée dans ces domaines permettrait à la douane d’assurer la connectivité aux frontières.

Le séminaire de haut niveau fut également l’occasion de se pencher sur les progrès des réformes douanières en Arménie, en Azerbaïdjan, au Belarus, en Géorgie, au Kazakhstan, en Moldavie et en Ukraine. Les participants ont été très sensibles aux progrès remarquables accomplis ces dernières années dans ces pays en partenariat avec des États membres de l’UE.