L’OMD et la Communauté des Etats Indépendants consolident leur coopération

22 octobre 2012

Bruxelles, le 22 octobre 2012

Communiqué de presse

L’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) et la Communauté des Etats Indépendants (CEI) ont signé à Moscou, le 22octobre 2012, un Protocole d’intention en vue de renforcer la coopération entre les deux organisations.

La cérémonie de signature à laquelle assistait le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya, et le Secrétaire exécutif du CEI, Sergei Lebedev, s’est déroulée lors de la visite du Secrétaire général au Comité Exécutif du CEI.

Le CEI compte actuellement 11Etats membres, tous d’anciennes Républiques de l’Union Soviétique d’autrefois, et un des domaines clés de son Comité Exécutif est l’intégration économique des Etats membres.

«La douane joue un rôle essentiel dans l’intégration économique», a déclaré le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya. Il a ajouté «Tandis que le CEI encouragera ses membres à utiliser les outils de l’OMD afin de promouvoir l’intégration et la coopération économiques, l’OMD apportera une assistance lorsque la mise en œuvre de ses outils le nécessitera».

Ce Protocole fait partie de l’approche du partenariat de l’OMD pour la promotion de ses normes douanières mondiales en tant que mesures essentielles pour faciliter l’intégration et la coopération régionales.

Le Secrétaire général, Kunio Mikuriya, s’est rendu au Comité Exécutif du Comité de la Communauté des Etats Indépendants (CEI) à Moscou, le 22octobre 2012. Il a signé un Protocole d’accord avec le Secrétaire Exécutif de ce comité, Sergei Lebedev, afin de renforcer la coopération entre les deux organisations.

Le CEI est actuellement composé de 11Etats membres des anciennes Républiques d’Union Soviétique. Un des domaines clés de son Comité Exécutif est l’intégration économique des Etats membres. Etant donné que la douane joue un rôle essentiel dans l’intégration économique, le CEI encouragera ses membres à utiliser les outils de l’OMD afin de promouvoir l’intégration et la coopération économiques, tandis que l’OMD apportera une assistance lorsque la mise en œuvre de ses outils le nécessitera.