L'Administration des douanes comorienne se prépare à une application anticipée de la Convention sur le Système harmonisé

04 juillet 2013

Du 19 au 27 juin, une vingtaine de cadres des douanes comoriennes bénéficiaient d’une formation sur le Système harmonisé dans le cadre d’une mission financée par la Banque Africaine de Développement dans le contexte de son Programme de Renforcement des Capacités Institutionnelles. Ce fut la troisième de ce genre après les deux précédentes qui ont été consacrées, la première, à un diagnostic sur les travaux de classement en vue de la migration du tarif comorien vers la version du SH de 2012et la mise à jour du tarif comorien aux standards de la version du SH de 2012, et la deuxième, à la formation dispensée à des cadres supérieurs en vue de constituer une unité de gestion du Tarif.

Cette troisième et ultime phase du projet qui constitue une suite logique à la mission de diagnostic diligentée l’an dernier, a été consacrée au volet technique de la présentation du Système harmonisé. Si le temps imparti à la mission n’a pas permis d’aborder l’ensemble de la Nomenclature, une présentation détaillée des Sections et Chapitres concernant les produits agricoles, les produits textiles et les produits de la haute technologie a pu être effectuée.

C’est ainsi que les conditions ont été créées pour que l’administration des Comores envisage une application anticipée de la Convention sur le SH qui doit, selon les dispositions prévues par ladite Convention, entrer en vigueur le 1er janvier 2015. Pour ce faire, cette administration a fait appel à un expert du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) dont la tâche consistera à intégrer le tarif dans le système informatique douanier comorien. Cet expert se rendra à Moroni dés le présent mois de juillet pour ce faire.

Les résultats attendus de ces différentes missions est une mise en oeuvre dans des délais rapides de la Convention sur le SH.