Point sur la 4ème session du Comité du renforcement des capacités

13 mars 2013

(Bruxelles, 25 – 27 février 2013)

«L’urgence d’agir: de la planification stratégique à la mise en œuvre»

La 4ème session du Comité du renforcement des capacités, qui s’est tenue du 25 au 27 février 2013 à Bruxelles, a réuni un nombre record de participants  : plus de 260 représentants de haut niveau venus de plus de 80 Membres de l’OMD. Le Secrétaire général de l’OMD, M. Kunio Mikuriya, a ouvert la réunion en expliquant comment le renforcement des capacités s’inscrit dans la démarche stratégique globale de l’OMD. Il a rappelé que le renforcement des capacités était l’un des principaux éléments constitutifs et l’un des fondements essentiels de l’OMD. Il a encouragé le CRC à continuer de guider le Secrétariat, y compris en apportant sa contribution au Dossier sur le développement organisationnel et à la conduite des activités de renforcement des capacités en cours. Le Directeur du Renforcement des capacités, M. Erich Kieck, a expliqué que le Dossier sur le développement organisationnel constituait la démarche fondamentale de l’OMD en matière de développement organisationnel. Il a également donné un aperçu simple et clair des textes, outils et instruments en la matière.

Le thème de la table ronde, « L’urgence d’agir : de la planification stratégique à la mise en œuvre », a placé, dès le début, les Membres et le développement organisationnel au cœur des débats. La suite de la session était organisée autour du principe des 3P : volonté Politique, Partenariats et facteur humain (Personnes), principes qui, ensemble, constituent les principaux facteurs de réussite du renforcement des capacités. Sous le thème « volonté politique », il a été question une nouvelle fois de la mesure de la performance, abordée sous l’angle de l’exécution et du développement par des représentants de Membres de l’OMD et d’organisations internationales comme la Banque mondiale, le FMI et la BID. Le CRC a également pris note des développements intervenus dans la conduite des activités relevant de la phase 3 du programme Columbus et il a approuvé les « Directives en matière d’évaluation des progrès à l’intention des experts de la phase 3 du programme Columbus – 2013 ». En ce qui concerne les partenariats, le CRC a souligné l’importance de la constitution d’une source durable de financement pour le renforcement des capacités et il a encouragé l’ensemble des parties concernées à poursuivre sur le rythme engagé. Le CRC a accueilli favorablement les commentaires des membres du Groupe consultatif du secteur privé (GCSP) qui ont apporté leur contribution au Dossier d’orientation pour les décideurs, ainsi qu’à la discussion sur les femmes en position de leadership dans la douane. S’agissant du partenariat avec les universités, le CRC a adopté le document stratégique PICARD 2020 ainsi que les directives PICARD révisées sur la reconnaissance des programmes de formations et d’études universitaires douanières. En ce qui concerne le facteur humain, le Comité a été informé des travaux accomplis par un résumé de l’activité réalisée depuis la dernière session dans le domaine du professionnalisme dans la douane. Le CRC a approuvé également la poursuite du déploiement du programme sur le leadership et le perfectionnement du personnel d’encadrement, notamment le module sur l’équité de genre et la diversité.

Le Président du Comité, M. Chris Henderson, Canada, a souligné le haut niveau d’engagement et d’enthousiasme manifesté à l’égard des activités du Comité. Il a invité les Membres et les parties prenantes à poursuivre leur contribution aux travaux du Comité et à échanger des études de cas ainsi que leurs pratiques sur les sujets en question. Il a déclaré aussi avoir beaucoup apprécié les différents événements organisés pendant les pauses déjeuner tout au long de la semaine.

plus d'information

Pour plus de détails, voir le récapitulatif de la session

Photos