Coopération en matière de contrôles aux frontières dans le Sahel et au Maghreb

14 mars 2013

A l’invitation des Nations Unies, le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya, s’est exprimé lors de la Conférence sur la coopération en matière de contrôles aux frontières dans le Sahel et au Maghreb, qui s’est tenue à Rabat, Maroc, le 13 mars 2013.

Cette Conférence réunissait les services de douane, de police et de sécurité de 11 pays de la région du Sahel et du Maghreb, confrontés à la porosité de leurs frontières et à des activités terroristes liées au crime organisé transnational.

Après les allocutions d’ouverture du ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération, Saad Dine El Otmani, et du ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Charki Draiss, M. Mikuriya a tenu un discours où il a présenté l’évolution de la douane, qui a désormais aussi pour mission la sécurité de la chaîne logistique.

Le Secrétaire général a détaillé les zones menacées par le commerce illicite et susceptibles d’être utilisées par des terroristes de la finance et par le crime organisé, compromettant ainsi la stabilité et la prospérité des États. Il a présenté aussi les réponses apportées par l’OMD en étroite coopération avec d’autres organisations internationales concernées, comme l’Office des Nations Unies pour la drogue et le crime (ONUDC), le Comité des Nations Unies contre le terrorisme et INTERPOL.

Ces réponses sont notamment le projet Aircop contre la contrebande de cocaïne en Afrique de l’Ouest, diverses opérations de saisie de médicaments de contrefaçon en Afrique de l’Ouest et du Nord et le projet Global Shield de surveillance du mouvement mondial de produits chimiques pouvant être utilisés comme explosifs. A partir de ces expériences, le Secrétaire général a présenté plusieurs outils de l’OMD pouvant résoudre les problèmes de gestion des frontières.

Premièrement, l’OMD a développé une méthode de diagnostic pour permettre à la douane de recenser les lacunes et de formuler des recommandations. L’OMD a participé aussi à des missions d’évaluation organisées par les Nations Unies sur les mesures de sécurité. L’une des recommandations consiste à impliquer la douane de manière plus marquée dans les comités nationaux sur la sécurité.

Deuxièmement, l’OMD a accueilli des formations organisées par les Nations Unies dans des centres de formation des douanes existants. A ce sujet, le Secrétaire général a reconnu le rôle important de la Douane marocaine qui accueille le Centre régional de formation de l’OMD à Casablanca, où la plupart des pays d’Afrique francophone envoient leurs fonctionnaires en formation.

Troisièmement, l’OMD a développé des outils technologiques comme CENcomm, système de communication sécurisé, et l’Interface Public-Membres (IPM), outil de lutte contre la contrefaçon. Ces outils sont largement utilisés lors des opérations coordonnées par l’OMD et ciblant les zones à risque. Par ailleurs, l’OMD est prête à fournir des informations issues de ses bases de données sur les saisies.

M. Mikuriya a conclu en soulignant l’importance de l’engagement politique, de la formation des fonctionnaires pour assurer professionnalisme et éthique, et des partenariats avec différents acteurs présents à la réunion, afin de renforcer la coopération au niveau international, régional, sous-régional et bilatéral.

Le représentant des Nations Unies s’est félicité de l’évolution de la douane favorisant une culture de la sécurité, ainsi que des mesures concrètes que pourraient prendre l’OMD et ses Membres pour mettre en œuvre les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU. La session d’ouverture a été suivie de trois jours de conférence sur des sujets techniques, qui ont abouti à des recommandations sur la voie à suivre.

Le Secrétaire général de l’OMD a profité de sa visite au Maroc pour se rendre à la Douane marocaine où il a pu suivre les questions régionales discutées lors de la réunion de la région Afrique du Nord, Proche- et Moyen-Orient de l’OMD qui s’est tenue récemment en Arabie saoudite.

Photos

  • Kunio Mikuriya, Secrétaire général de l'OMD, au Maroc avec Saad Dine El Otmani, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, et Charki Draiss, ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur

    Kunio Mikuriya, Secrétaire général de l'OMD, au Maroc avec Saad Dine El Otmani, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, et Charki Draiss, ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur

    Téléchargez l'image
  • Le Vice-Président de l'OMD pour la région Afrique du Nord, Proche-et Moyen-Orient et Directeur général de la Douane marocaine, Zohair Chorfi, avec le Secrétaire général de l'OMD, Kunio Mikuriya, lors de la visite de M. Mikuriya au siège de l'Administration des douanes marocaine

    Le Vice-Président de l'OMD pour la région Afrique du Nord, Proche-et Moyen-Orient et Directeur général de la Douane marocaine, Zohair Chorfi, avec le Secrétaire général de l'OMD, Kunio Mikuriya, lors de la visite de M. Mikuriya au siège de l'Administration des douanes marocaine

    Téléchargez l'image