Le renforcement des capacités constitue toujours une priorité pour la région Afrique occidentale et centrale de l’OMD

25 mars 2013

A l’invitation du Directeur général (Comptroller General) Abdullahi Dikko Inde de l’Administrtation des douanes du Nigeria, agissant en sa qualité de Vice-Président, le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya, a participé à la réunion régionale OMD des Directeurs généraux des douanes de l’Afrique occidentale et centrale qui s’est tenue les 21 et 22 mars 2013 à Accra, Ghana.

La réunion a adopté le plan stratégique régional pour la période 2013-2017 et la feuille de route 2013 connexe, et a également renouvelé le mandat des quatre groupes d’action régionaux : développement de la TI, gestion stratégique, mise en œuvre des instruments de l’OMD, éthique et bonne gouvernance. La réunion a également marqué son accord sur plusieurs autres questions régionales, préparées par des experts qui s’étaient réunis plus tôt dans la semaine.

Les Directeurs généraux ont manifesté leur soutien pour le projet de Plan stratégique de l’OMD qui expose la mission de l’Organisation et les liens croisés entre tous les éléments qui sous-tendent la mission des douanes. S’agissant des priorités, tandis que les gouvernements de la région continuent à mettre l’accent sur le recouvrement des recettes et, de plus en plus également, sur la sécurité, les Directeurs généraux sont conscients du fait que les divers programmes de l’OMD s’appuient et s’équilibrent mutuellement.

S’agissant de l’examen stratégique du Système harmonisé, les participants ont reconnu que la protection de la société est la raison majeure qui motive la proposition visant à prévoir une identification plus poussée de certains produits spécifiques (certains produits chimiques, par exemple); toutefois, ils demandent instamment qu’il soit tenu compte de la capacité de mise en œuvre de leur région, notamment lorsque les discussions aborderont la question d’un raccourcissement éventuel du cycle de révision.

La réunion convient que le Nigeria continuera à assumer la fonction de Vice-Président de la région et que le Bénin et le Ghana représenteront la région au sein de la Commission de politique générale. Dans l’éventualité où le Directeur général d’un membre de la Commission de politique générale était dans l’impossibilité d’assister à une session de la Commission, il s’engage à y envoyer un fonctionnaire de haut rang afin que son Administration puisse ainsi être représentée.

Les participants ont exprimé leur gratitude pour l’excellente hospitalité qui leur a été prodiguée et pour l’organisation efficace de la réunion par l’Administration-hôte sous la conduite du Directeur général (Commissioner General) de l’Administration des recettes fiscales du Ghana, M. George Blankson, et du Directeur général (Commissioner) des douanes, M. Carl Modey.

Le Président de la République du Ghana, S.E. John Dramani Mahama, a reçu les Chefs de délégation le 22 mars et a pris connaissance du compte rendu présenté par le Secrétaire général en ce qui concerne les résultats de la réunion. Le Secrétaire général a souligné l’importance du soutien politique en faveur du renforcement des capacités en ce qui concerne l’adhésion à la Convention de Kyoto révisée de l’OMD et sa mise en œuvre, ainsi que de l’investissement dans le facteur humain pour disposer ainsi de l’expertise, du professionnalisme et de l’éthique indispensables, ce qui permettra d’enclencher un processus d’abandon progressif de l’externalisation des compétences essentielles de la douane.

Le Secrétaire général Mikuriya a mis également en évidence l’importance du partenariat avec le secteur privé pour assurer un meilleur respect des lois et réglementations et a fourni des explications sur les attentes des donateurs en matière d’intégration régionale à travers le soutien à une planification douanière stratégique. Le Président a salué le rapport et en a pris acte, tout en soulignant la nécessité pour la douane d’assurer la transparence, l’éthique et le respect de la loi. Il a exprimé son appui pour la stratégie régionale de renforcement des capacités et pour l’initiative de l’OMD en matière d’échange de bonnes pratiques entre les Membres de la région.