Visite de la Secrétaire générale du SIECA à l’OMD

12 novembre 2013

Son Excellence Mme Elena Barletta, Ambassadrice du Panama en Belgique et la Secrétaire générale du Secrétariat permanent du Traité général d'intégration économique de l'Amérique centrale (SIECA), Mme Carmen Gisela Vergara, ont rencontré le Secrétaire général de l'OMD, Kunio Mikuriya, et Sergio Mujica, Secrétaire général adjoint, le 8 novembre 2013, afin de débattre du rôle clé des douanes dans un système d’intégration régionale.

Le SIECA est une organisation technique et administrative qui a pour tâche de soutenir, encourager et coordonner les activités menées dans le cadre de l’intégration économique régionale, de même que la mise en œuvre des décisions prises au sein du Système d’intégration de l’Amérique centrale (SICA) dont les pays membres sont le Belize, le Costa Rica, la République dominicaine, le Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua et le Panama.  

Cette rencontre fut l’occasion d’aborder toute une série de questions telles que la facilitation du commerce, le dossier sur la compétitivité économique (DCE), le renforcement des institutions, l’intégrité, l’engagement des parties prenantes, le guichet unique (GU), la gestion coordonnée des frontières (GCF) et les programmes des Opérateurs économiques agréés (OEA) devant être alignés afin de définir des accords intra-régionaux de reconnaissance mutuelle.

L’OMD suivra avec grand intérêt l’évolution du Document unique pour l’Amérique centrale, a indiqué le Secrétaire général, Mikuriya, tout en soulignant le rôle clé des douanes dans ce processus, notamment au cours de la phase de mise en œuvre. Le Secrétaire général de l’OMD a en outre souligné l’importance de la Convention de Kyoto révisée, de la Convention sur le système harmonisé et du modèle de données de l’OMD pour les processus d’intégration régionale.

L’Ambassadrice du Panama et la Secrétaire générale du SIECA ont quant à elles remercié l’OMD pour l’appui que l’organisation fournit aux membres du SIECA, soutenant de ce fait le processus d’intégration économique en Amérique centrale. Elles ont également témoigné une fois de plus de l’intérêt qu’elles portent à une coopération renforcée sur la base du Protocole d’accord que les deux organisations ont signé en 2010.