Le secrétaire général de l’OMD ouvre le colloque international d’inauguration de l’exposition art-science «L’antiAtlas des frontières»

03 octobre 2013

Le secrétaire général et l’unité de recherche de l’OMD ont participé au colloque international intitulé «L’antiAtlas des frontières», qui s’est tenu à Aix-en-Provence (France) du 30 septembre au 2 octobre 2013, à l’occasion de l’inauguration de l’exposition art-science.

Le programme de recherche antiAtlas est co-produit par l’Institut Méditérranéen des Recherches Avancées (IMéRA) de l’Université d’Aix-Marseille, l’Ecole supérieure d’Art d’Aix-en-Provence, la Commissaire de l’exposition scientifique, Isabelle Arvers, et la Compagnie - lieu de création de Marseille, en partenariat avec l’OMD, entre autres institutions.

Le colloque intitulé «antiAtlas», qui met en lumière l’approche multi-disciplinaire adoptée par ce projet novateur d’une durée de deux ans, a réuni des chercheurs en sciences sociales, des professionnels, des artistes, des ingénieurs et des concepteurs graphiques venant de plus de 20 pays différents afin de débattre et d’examiner ensemble les frontières sous différents angles. L’unité de recherche de l’OMD a contribué activement à cette rencontre où elle a présenté plusieurs documents de recherche.

L’objectif du colloque et de l’exposition était de présenter les résultats de cette collaboration et de débattre autour de questions telles que les technologies appliquées aux frontières, les aspects économiques des frontières, la représentation-fiction des frontières et leur dématérialisation. Plus de 200 personnes ont participé à l’événement.

Dans son discours d’ouverture, le secrétaire général de l’Organisation mondiale des douanes, Kunio Mikuriya, a fait part de la vision de l’OMD sur les frontières et a abordé la question de l’évolution des fonctions douanières face aux défis du 21ème siècle et la manière dont l’OMD y répond en accompagnant ses membres par le développement et la mise en œuvre de nouvelles approches, normes et outils. Le secrétaire général a souligné le rôle de l’OMD qui est de réfléchir au-delà de l’aspect purement technique afin que les dimensions sociales et politiques puissent être mieux prises en compte dans la règlementation aux frontières. Il a, en outre, fait remarquer que l’approche multi-disciplinaire adoptée par le projet «antiAtlas» encourage à acquérir plus de connaissances et ouvre la voie à un dialogue constructif.

L’Administration des douanes françaises était représentée par sa Directrice générale, Hélène Crocquevieille, qui a prononcé un discours sur l’évolution des pratiques douanières aux frontières.

L’exposition «L’antiAtlas des frontières» est accessible au public du 2 octobre au 3 novembre 2013 au Musée des Tapisseries d’Aix-en-Provence, du 14 décembre 2013 au 1er mars 2014 à La Compagnie - lieu de création à Marseille, et à Joensu (Finlande) au cours du premier semestre 2014.