L’OMD au Bhoutan pour soutenir l’effort de modernisation de la douane

09 octobre 2013

A l’invitation de Mr Choyzang Tashi, Directeur du Département des douanes et des recettes fiscales du Ministère des finances du Bhoutan, le Secrétaire général, Mr. Kunio Mikuriya, s’est rendu à Thimpu et à Paro du 7 au 9 octobre 2013. Il a rencontré le Premier Ministre ainsi que des représentants du monde politique, du gouvernement et du secteur privé qui participent à l’effort de modernisation de la douane.

Au cours de sa rencontre avec le Secrétaire général, le Premier Ministre, son Excellence Lyonchhen Tshering Tobgay, a présenté sa vision de la douane, qui, dans un monde concurrentiel, ne devrait pas se limiter à percevoir les recettes mais devrait également jouer un rôle de facilitateur. Ceci exige un climat de confiance mutuelle entre la douane et le secteur privé. C’est dans cet esprit qu’il a marqué son soutien à l’adhésion rapide de son pays à la Convention de Kyoto révisée (CKR) ainsi qu’à la modernisation du système informatique du Département des douanes et des recettes fiscales afin de garantir la connectivité aux frontières. Il a par ailleurs souligné l’importance du rôle joué par les douanes aux frontières dans la prévention de l’entrée de marchandises dangereuses et dans la protection de la biodiversité. La formation des ressources humaines représente une autre priorité du Premier Ministre. A cet égard, il s’est félicité que l’OMD contribue, avec le soutien du Bureau régional de renforcement des capacités (BRRC) Asie/Pacifique de l’OMD, à la mise sur pied d’un groupe local d’experts qui devront faire preuve de professionnalisme et de sens de l’éthique. Etant donné la nature enclavée du Bhoutan, il a souligné combien était primordiale la coopération régionale et a salué les efforts déployés par l’OMD pour constituer un réseau d’experts douaniers dans les pays voisins de la région. Le Premier Ministre s’est fait l’écho du Secrétaire général en déclarant qu’une bonne gouvernance va de pair avec, dans le chef du personnel douanier, un sentiment de fierté de servir son pays, sous-tendu par un parcours professionnel clair et de bonnes conditions de travail. Il a également reconnu que les dirigeants politiques devraient s’en référer aux avis des experts des services chargés de la mise en œuvre, et ce, avant de prendre toute décision portant sur la politique à mener.

Le Secrétaire général Mikuriya s’est également entretenu avec le Ministre des finances, le Ministre des affaires économiques et des représentants des divers ministères compétents. Ces discussions avaient pour but de débattre de la question des réformes douanières en tant qu’élément essentiel à l’amélioration de l’environnement des entreprises. Les membres du gouvernement, constitué il y a deux mois, ont exprimé un soutien unanime à l’adhésion du Bhoutan à la CKR et à l’utilisation par leur pays des outils de l’OMD aux fins de régimes douaniers transparents et prévisibles. Le Secrétaire général a également rencontré le Président de la Chambre de commerce et d’industrie du Bhoutan qui lui a fait part des préoccupations des entreprises. Les représentants des douanes et des entreprises ont convenu de l’utilité et de la nécessité de stimuler le dialogue afin d’intensifier leur coopération. La douane du Bhoutan a également organisé une rencontre entre le Secrétaire général et les cadres supérieurs du Département des douanes et des recettes fiscales.