Atelier de l’OMD sur le Modèle de données et le Guichet unique tenu à Kigali (Rwanda)

02 avril 2014

Dans le cadre de la troisième composante (Gestion coordonnée des frontières) du projet OMD-AOA financé par la Finlande «  Renforcer les capacités des entreprises grâce à la modernisation douanière dans la région de l’Afrique orientale et australe », un atelier a été organisé à Kigali (Rwanda) du 26 au 28 mars 2014. L’atelier, qui a réuni de nombreux participants, répondait à la nécessité d’avoir au sein de la région AOA des fonctionnaires gouvernementaux parfaitement familiarisés avec les questions portants sur le Modèle de données et le Guichet unique. Le choix du pays hôte pour accueillir cet atelier s’est porté sur le Rwanda, ce dernier étant l’un des rares pays africains possédant un système opérationnel de GU et le deuxième seulement dans la région à l’avoir mis en œuvre.

Les participants, venant de 11 pays, comprenaient des agents de divers horizons et regroupaient tant des fonctionnaires des douanes que de l’immigration, du Ministère du commerce, ou encore des représentants du Programme de réforme et de développement du secteur privé, des agents en charge des normes, et un fonctionnaire du Ministère de l’agriculture et de l’élevage. L’atelier a permis de consolider encore davantage la mise en œuvre continue de la stratégie de l’OMD en matière de renforcement des capacités, en particulier dans la région AOA.

L’atelier a été officiellement ouvert par M. Christian Nizeyimana, représentant le Commissaire par intérim, M. William Musoni. M. Nizeyimana, Responsable de projet en charge du Programme rwandais, a également présenté un exposé intéressant sur le chemin parcouru par le Rwanda pour mettre en œuvre le GU et une gestion des risques. Il a ainsi exprimé les premières frustrations de son Administration avant que l’idée de mettre en œuvre le GU ne voit le jour en 2005. Il a fallu attendre 2012 pour que cette idée se concrétise par la mise en œuvre du système de Guichet unique. M. Nizeyimana s’est déclaré satisfait que cette mise en œuvre a pu se réaliser malgré les nombreux obstacles qu’ils ont eu à affronter et que de nombreux Gouvernement doivent encore continuellement surmonter en Afrique. Il a remercié l’OMD et le Gouvernement finlandais de leur appui et salué l’OMD pour l’aide apportée tout au long de la mise en œuvre ainsi que les outils et instruments mis à la disposition des Membres, en particulier le Modèle de données de l’OMD et son rôle important en termes d’harmonisation des documents et des procédures.

Dans son discours, la Responsable de projet, Mme Riitta Passi, a remercié les participants et l’Administration de l’Autorité fiscale du Rwanda d’avoir permis la réalisation de cet atelier. Elle a décrit brièvement les composantes du Projet ainsi que la manière dont ce Projet contribuera aux efforts de modernisation des administrations des douanes de la région.

Le dialogue a été animé par M. Donald Tan, avec le soutien de Mme Anoushka Permaloo et M. Giandeo Mungroo de l’Autorité fiscale de Maurice. M. Tan a présenté son allocution au nom de l’OMD et a accueilli les participants en leur assurant un atelier interactif, instructif et stimulant.

L’atelier qui s’est déroulé sur trois jours a porté sur la gestion coordonnée des frontières le premier jour et le Modèle de données en jours 2 et 3. Les participants ont estimé que la formation pratique reçue sur le Modèle de données de l’OMD exigeait réellement plus de temps ; ils ont toutefois apprécié cette expérience d’apprentissage. Le programme a été entrecoupé par la présentation des expériences acquises par le Rwanda, Maurice et la Finlande en matière de gestion coordonnée des frontières.

L’atelier a été officiellement clôturé par le Commissaire général de l’Autorité fiscale du Rwanda, M. Richard Tusabe, précédemment Commissaire des douanes. Dans son allocution, un éclairage particulier a été porté sur la mise en œuvre des systèmes de Guichet unique en Afrique, en rappelant l’importance que revêtent la participation du secteur privé ainsi que l’implication d’autres parties prenantes. Il a souligné que la douane ne peut parcourir ce chemin seule; il convient d’instaurer une communication poussée entre les administrations des douanes et toutes les parties prenantes, tant du secteur privé que public.

Photos

  • Les participants de l’atelier de l’OMD sur le GU et le MD à Kigali

    Les participants de l’atelier de l’OMD sur le GU et le MD à Kigali

    Téléchargez l'image
  • Ci-dessus à gauche, un participant expliquant les résultats des travaux de son groupe, et ci-dessus à droite : la pause rafraîchissements.

    Ci-dessus à gauche, un participant expliquant les résultats des travaux de son groupe, et ci-dessus à droite : la pause rafraîchissements.

    Téléchargez l'image