Lutte contre le commerce illégal d’espèces sauvages : le Secrétaire général de l’OMD souligne la contribution de la douane

14 février 2014

A l’invitation du gouvernement britannique, le secrétaire général Kunio Mikuriya est intervenu lors de la Conférence sur le commerce illégal d’espèces sauvages organisée à Londres le 13 février 2014. La famille royale britannique ainsi que des représentants de haut niveau venant de 46 pays, dont quatre chefs d’état et les responsables de onze organisations internationales, ont honoré de leur présence la séance d’ouverture. La veille, le gouvernement britannique avait organisé une réception au Musée d’histoire naturelle à l’occasion de laquelle ont été présentées les saisies et contributions de la douane dans ce domaine.

Le secrétaire général Mikuriya a souligné les contributions et expériences de la douane, évoquant tout particulièrement des projets tels que GAPIN, ainsi que la nécessité de voir les autorités politiques mettre en oeuvre un cadre juridique adéquat, des ressources aux fins de formation ainsi que des partenariats avec les autorités compétentes et le secteur privé (voir discours en annexe).

La Déclaration adoptée lors de la Conférence exprime avec force l’engagement de la communauté internationale, notamment à soutenir les pays africains qui sont frappés de plein fouet par le commerce illégal d’espèces sauvages et en subissent de graves conséquences économiques, sociales et écologiques. Elle met en outre l’accent sur le "renforcement du respect de la loi" et en appelle à cet égard à une réponse forte et coordonnée.