Réussite de l’atelier régional de l’OMD sur l’AFE et sur le Programme Mercator pour la région OMD d’Afrique occidentale et centrale (AOC)

01 décembre 2015

L’atelier régional de l’OMD consacré aux mesures stratégiques de facilitation des échanges et à la mise en œuvre de l’Accord de l’OMC sur la facilitation des échanges (AFE) – du Programme Mercator – dans la région OMD d’Afrique occidentale et centrale s’est déroulé du 17 au 19 novembre 2015 à Lomé (Togo). L’accueil était assuré par l’« Office Togolais des Recettes” (OTR) et l’atelier bénéficiait du soutien financier de la Chine, du Royaume-Uni, du Centre du commerce international (ITC) et de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). Plus de 80 participants provenant de 22 administrations des douanes de l’AOC (qui en compte 23), des ministères du Commerce, des organisations internationales, des partenaires du développement et du secteur privé ont participé à cet événement.

Cet atelier régional était le dernier des six ateliers régionaux que l’OMD envisageait à l’origine (en 2014) d’organiser dans l’ensemble de ses régions dans le cadre du Programme Mercator de l’OMD. Cet atelier visait à faciliter l’échange des points de vue stratégiques, des expériences et des attentes des membres de l’OMD dans la région AOC concernant les voies à suivre pour une application harmonisée et appropriée de l’AFE.

M. Sany Yaya, Ministre délégué du Togo en charge du budget, représentant le Ministre d’État en charge de l’économie, des finances et de la planification du développement et M. Henry Gaperi, Commissaire général de l’OTR, ont ouvert l’atelier. M. Bernard Zbinden, responsable au sein de l’OMD du développement de la région AOC et M. Xiang Yang Sun, de la douane chinoise, ont présenté l’atelier en indiquant aux participants le contexte dans lequel il s’inscrivait. Des représentants d’organisations internationales et de communautés économiques régionales, ou encore de partenaires du développement et du secteur privé ont présenté des exposés sur des sujets d’actualité et plusieurs membres de l’OMD ont fait part de leurs pratiques et de leurs expériences sur des sujets tels que les Comités nationaux de facilitation des échanges (CNFE), la gestion coordonnée des frontières (GCF), l’étude sur le temps nécessaire pour la mainlevée (TRS) ou encore le transit et les partenariats douane–entreprises, qui sont autant de sujets qui pourraient contribuer à la mise en œuvre de l’AFE à l’échelon national et/ou régional.

La région s’est entendue sur les prochaines étapes. Ainsi, au niveau régional, la mise en place et la pérennisation des CNFE seront jugées prioritaires, de même qu’une coopération plus étroite entre les douanes et les ministères du commerce, en vue de promouvoir une mise en œuvre optimale de l’Accord sur la facilitation des échanges. L’accent sera également mis sur une participation active et régulière des parties prenantes dans les mesures de facilitation des échanges et des ministères du Commerce ainsi que du secteur privé dans le Groupe de travail de l’OMD sur l’AFE. En outre, la région favorisera la mise en œuvre du concept de GCF et sensibilisera les parties concernées aux avantages que comporte ce concept. Enfin, les participants ont recommandé à l’OMD et à l’OMC de réaffirmer, par le biais de leurs organes politiques, le besoin pour la douane de jouer un rôle majeur au sein des comités nationaux de facilitation des échanges (CNFE).