L’OMD soutient des mesures de gestion coordonnée des frontières et de guichet unique au Bhoutan

04 décembre 2015

A l’invitation de la douane du Bhoutan, l’OMD a dirigé à Paro (Bhoutan), du 23 au 26 novembre 2015, un « atelier national sur la gestion coordonnée des frontières, le guichet unique et le modèle de données » et ce, avec le soutien de la Banque asiatique de développement et du Fonds OMD de coopération douanière de la Corée. 32 fonctionnaires de rang intermédiaire et hauts fonctionnaires, provenant du département des recettes fiscales et de la douane (DRC) ainsi que de plusieurs organismes gouvernementaux partenaires - département du commerce, département de l’immigration, département de l’industrie, autorité chargée de l’agriculture et du contrôle alimentaire, bureau des normes, ministère de l’information et de la communication, autorité monétaire royale, département de la technologie de la formation et des télécommunications, autorité chargée de l’aviation civile - et des représentants de la Chambre de commerce du Bhoutan ont participé à cet atelier.

Lors de la cérémonie d’ouverture, M. Yonten Namgyel, Directeur général du DRC, a mis l’accent sur plusieurs initiatives prises par le DRC en collaboration avec ses partenaires gouvernementaux et avec le secteur privé en vue de réformer et de moderniser les processus frontaliers. Il remercie l’OMD et la BAD d’avoir organisé cet atelier qui se révélera utile pour améliorer la compréhension collective et les capacités techniques de tous les organismes gouvernementaux, vers un environnement électronique plus coordonné.

S’appuyant sur la situation nationale actuelle du Bhoutan, l’OMD a présenté des renseignements détaillés sur les principes, les approches, l’harmonisation et la normalisation des données et des processus, la stratégie de communication et d’engagement vis-à-vis de l’ensemble des parties prenantes en relation avec la gestion coordonnée des frontières et le guichet unique et elle a décrit ses meilleures pratiques, instruments et outils concernés. Au vu du contexte géographique particulier du Bhoutan, des échanges de vues détaillés ont également eu lieu sur des améliorations éventuelles des procédures de transit avec les pays voisins, par le biais d’un échange normalisé de renseignements et par la mise en œuvre d’un traitement électronique à travers des systèmes informatiques liés entre eux et capables de fonctionner entre eux, à l’intérieur du Bhoutan comme à l’international.

Grâce à cet atelier, qui s’adressait à des stagiaires débutants, les participants ont pu mieux comprendre les principes régissant la gestion coordonnée des frontières, le guichet unique et le modèle de données et leur processus de mise en œuvre dans les environnements nationaux et internationaux. À travers des exposés des experts de l’OMD et des exercices en groupes restreints, les participants ont pu prendre connaissance de l’environnement actuel, de la planification stratégique et de la mise en œuvre par étapes successives et mieux appréhender ainsi les mesures nécessaires comme l’évaluation fonctionnelle, l’analyse des carences juridiques, la modélisation des procédures opérationnelles ou encore l’harmonisation des données. Ils ont ainsi pu formuler un ensemble de recommandations sur les voies à suivre.

La participation active des organismes gouvernementaux partenaires a montré leur niveau d’engagement et l’importance qu’ils accordent à ces initiatives impliquant tout le gouvernement. Certaines initiatives récentes prises par le Bhoutan comme, par exemple, la création en 2014 du Comité national de facilitation des transports et des échanges (NTTFC) et la signature cette année de l’Accord sur les véhicules à moteur entre le Bangladesh, le Bhoutan, l’Inde et le Népal pour une circulation fluide du fret à l’international sont autant de pas en avant dans le programme de réforme et de modernisation des frontières et d’éléments qui favorisent notamment la gestion coordonnée des frontières.

Photos