Afrique Occidentale et Centrale : Réunion des Experts

04 février 2015

La treizième réunion du Comité des experts de la Conférence des Directeurs Généraux des Douanes de la Région de l’Afrique Occidentale et Centrale (AOC) s’est tenue à Roméo Golf, à Kinshasa en République Démocratique du Congo (RDC), du 21 au 23 janvier 2015.

La réunion a enregistré la participation de dix-huit (18) des vingt-trois (23) administrations membres de la Région, de la Vice-présidence, du Secrétariat de l’OMD, du Bureau Régional de Renforcement des Capacités (BRRC), des Centres Régionaux de Formation (CRF) de Ouagadougou, de Brazzaville et d’Abuja, des Bureaux Régionaux de Liaison, chargés du Renseignement de l’Afrique Occidentale et de l’Afrique Centrale (BRLR-AO et BRLR-AC) et de la CEMAC.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par Monsieur DEO RUGWIZA MAGERA, Directeur Général des Douanes et Accises de la RDC.

La réunion a été co-présidée par le représentant de la Vice-présidence (Cameroun) et le Coordonnateur régional de l’OMD.

Les principaux points abordés ont porté, entre autres, sur le Programme Mercator de l’OMD, l’état d’avancement de la mise en œuvre des recommandations de la 19ème conférence des Directeurs généraux des douanes tenue à Yaoundé (Cameroun). L’occasion a été saisie pour rappeler aux participants le thème de l’année 2015 retenu par l’OMD sous le slogan « La Gestion Coordonnée des Frontières-une démarche participative pour tous les acteurs concernés », lancé le 26 janvier (Journée internationale de la douane.

L’un des principaux résultats de la réunion était l’adoption d’une approche concertée au sujet de l’organisation de la Conférence des donateurs et qui consiste en trois éléments essentiels (i) La participation (Institutions à inviter) (ii) Le lieu de la Conférence et (iii) Les projets à présenter aux bailleurs de fond. Pour ce dernier point, un comité a été désigné sous l’égide de la vice-présidence afin de définir les projets prioritaires.

Les participants ont également abordé un certain nombre de sujets complexes et les discussions subséquentes ont abouti à des recommandations essentielles. Il s’agit notamment de faire progresser les objectifs de la Déclaration de Niamey sur les sociétés d’inspection avant expédition, de prendre les devants pour la mise en œuvre de l’Accord de l’OMC sur le facilitation des échanges (y compris la mobilisation dans le cadre du Programme Mercator de l’OMD) et d’intensifier mutuellement les efforts par l’échange de renseignements et d’informations en vue de lutter efficacement contre la criminalité transfrontalière et relever le défi épidémiologique comme celle d’Ebola.

La réunion a été à la fois constructive et productive.

Photos