La douane de Dubaï saisit 3 millions de comprimés illégaux de Tramadol

12 mars 2015

La douane de Dubaï a opéré l’une de ses saisies les plus importantes de ces derniers temps en récupérant trois millions de comprimés illégaux de Tramadol, évalués à 60 millions d’AED (16,3 millions d’USD).

Les drogues ont été détectées par les inspecteurs des douanes de Dubaï au Service douanier de ‘Cargo Village’ à Dubaï, grâce à leur système primé et de renommée internationale dénommé ‘Risk Engine’.

“Le système Risk Engine est un système intelligent, alimenté par des données à jour provenant de diverses sources, ce qui lui permet d’identifier les envois suspects avec un degré élevé de précision” a déclaré M. Ahmed Mahboob Musabih, Directeur de la douane de Dubaï.

Les drogues étaient dissimulées dans 60 paquets arrivés à Dubaï à bord d’un vol en provenance d’Asie.

L’histoire haute en couleurs de l’importateur, associée au renseignement recueilli par le système Risk Engine, ont amené la douane à estimer que ses soupçons  étaient fondés, de sorte que les paquets ont été étroitement surveillés jusqu’à leur arrivée finale au Service douanier de Cargo Village.

“Réprimer les trafiquants et protéger la communauté sont les principales responsabilités qui nous incombent” a ajouté M. Musabih.

“Il y a deux ans, nous avons lancé une immense campagne de sensibilisation concernant les effets secondaires du Tramadol. Cette action a eu un impact positif sur le public, notamment sur les jeunes, qui sont les plus ciblés par les trafiquants de drogue.”

Le formulaire de déclaration en douane indiquait que les paquets contenaient des produits médicamenteux et du matériel de laboratoire. Toutefois, “lors de l’inspection matérielle de l’envoi, il s’est avéré qu’il ne contenait en fait rien d’autre que du Tramadol” a déclaré M. Hamid Mohammed Rasheed, Directeur de la gestion des services chargés des transports aériens à la douane de Dubaï.

“Le Tramadol est un médicament opiacé efficace, qui ne peut être prescrit que par un médecin, mais qui possède des effets secondaires dangereux pour la santé physique et mentale des patients” a indiqué M. Abdullah Al Khaja, Directeur exécutif de la Division de gestion de la clientèle de la douane de Dubaï.

Le Tramadol est une substance réglementée dans de nombreux pays et il est considéré comme un stupéfiant  aux EAU ; un permis du Ministère de la santé est requis pour son importation.

Les statistiques officielles indiquent que la douane de Dubaï a réussi à mettre en échec trois tentatives d’introduction frauduleuse de comprimés de Tramadol à Dubaï en 2014.

Lien avec le site Web de la douane de Dubaï