La Communauté douanière mondiale célèbre la Journée mondiale de la vie sauvage 2015

03 mars 2015

Bruxelles, le 3 mars 2015

Communiqué de presse

L’Organisation mondiale des douanes (OMD) se réjouit de s’associer au Secrétariat de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) ainsi qu’à d’autres organisations du monde entier pour célébrer la Journée mondiale de la vie sauvage 2015 dont le thème cette année est: «La criminalité liée aux espèces sauvages est une menace grave, prenons-la au sérieux».

Le 20 décembre 2013, reconnaissant la valeur intrinsèque de la vie sauvage, sa contribution immense et diversifiée au développement durable et au bien-être humain ainsi que les menaces quotidiennes qui mettent en péril sa survie, l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé de proclamer le 3 mars «Journée mondiale de la vie sauvage», en référence à la date de l’adoption de la Convention CITES.

Aux fins d’organisation de chaque Journée mondiale de la vie sauvage, le Secrétariat de la CITES a établi en juillet 2014 un Groupe de travail qui comprend à ce jour 23 pays et organisations. Le thème retenu pour 2015 sera complété par « La vie sauvage et le tourisme durable » et « Le rôle des communautés locales dans la conservation » en tant que solutions innovantes face aux défis que représente la criminalité liée aux espèces sauvages dans certaines régions du monde.

Célébrer la Journée mondiale de la vie sauvage cette année revêt une importance particulière pour la Communauté douanière, 2015 ayant été désignée par l’OMD comme étant l’Année de la Gestion coordonnée des frontières sous le slogan "Gestion coordonnée des frontières - une démarche participative pour tous les acteurs concernés", qui vise à encourager le renforcement de la coopération à la frontière.

«J’ai la certitude que grâce à une coopération renforcée entre l’OMD et d’autres organisations pertinentes chargées de la lutte contre la fraude, ainsi qu’à une meilleure coordination des partenariats entre les autorités douanières et d’autres services de contrôle présents aux frontières, nous pourrons ensemble lutter plus efficacement contre la criminalité liée aux espèces sauvages,» a déclaré le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya.

«Célébrer la Journée mondiale de la vie sauvage 2015 permet à l’OMD de souligner le rôle majeur joué par la douane dans la lutte contre la criminalité transfrontalière liée aux espèces sauvages et de rappeler l’engagement de l’OMD à renforcer la collaboration et le partage d’informations afin de garantir une réponse plus efficace en matière de lutte contre le commerce illégal d’espèces sauvages,» a ajouté le Secrétaire général Mikuriya.

Pleinement résolus à protéger l’environnement et à garantir la sécurité des espèces sauvages menacées d’extinction, l’OMD et ses Membres vont continuer d’agir avec diligence contre les réseaux criminels qui se livrent à ce type de commerce illicite et mettent en danger des peuples et des économies dans le monde entier.

Photos

  • Près de 750 kg d’écailles de pangolin, espèce protégée par la CITES, ont été découverts par les services douaniers de la République Démocratique du Congo en mai 2014 lors d’un contrôle de routine. Cette saisie illustre l’ampleur du trafic de pangolins : à raison de 0.12 kg d’écailles en moyenne par individu, le lot représentait près de 6 400 animaux.

    Près de 750 kg d’écailles de pangolin, espèce protégée par la CITES, ont été découverts par les services douaniers de la République Démocratique du Congo en mai 2014 lors d’un contrôle de routine. Cette saisie illustre l’ampleur du trafic de pangolins : à raison de 0.12 kg d’écailles en moyenne par individu, le lot représentait près de 6 400 animaux.

    Téléchargez l'image
  • En janvier 2014, la douane du Burkina Faso a intercepté 30.000 kg de bois de rose à la frontière avec le Ghana.

    En janvier 2014, la douane du Burkina Faso a intercepté 30.000 kg de bois de rose à la frontière avec le Ghana.

    Téléchargez l'image