ATELIER CONJOINT OMD-UPU ENTRE LA DOUANE ET LA POSTE

26 mai 2015

Guangzhou, R. P. de Chine, du 19 au 22 mai 2015

Conformément aux objectifs du PDA conclu entre les deux organisations, l’Organisation mondiale des douanes (OMD) et l’Union postale universelle (UPU) ont organisé un atelier conjoint OMD–UPU entre la douane et la poste – « Favoriser une plus grande coopération entre les douanes et les postes et promouvoir le développement du commerce électronique transfrontière » pour la région Asie–Pacifique (A/P) à Guangzhou, R.P.de Chine, du 19 au 22 mai 2015. L’atelier était animé à la fois par l’Administration générale de la douane chinoise (AGDC) , le Bureau d’État des postes chinoises et le Groupe postal chinois et bénéficiait en outre du soutien du Fonds de coopération douanière de la Chine et du Bureau régional de l’OMD pour le renforcement des capacités dans la région A/P.

L’atelier a été inauguré par M. Pascal Clivaz, Directeur général adjoint de l’UPU. Le Vice–ministre de la GAAC, le Directeur général du Bureau d’État des postes chinoises, le Gouverneur-adjoint de la Province de Guangdong et le Président du Groupe postal chinois ont assisté à la cérémonie d’inauguration, tout comme de nombreux hauts responsables de la GACC et de la Poste chinoise. Tous les dignitaires ont souligné la nécessité d’une collaboration renforcée entre la douane et la poste afin de tirer le meilleur parti des nouvelles possibilités, en particulier de celles qu’offre le commerce électronique croissant, et d’apporter une réponse collective aux défis de la chaîne logistique postale.

Plus de 100 personnes représentant les douanes et des opérateurs postaux désignés de 33 pays ont participé à cet atelier. 

L’atelier visait à améliorer les connaissances des participants sur les instruments et outils concernés de l’OMD et de l’UPU et à renforcer les liens de coopération existants au niveau national entre les douanes et les opérateurs postaux de manière à ce que chacun dispose de capacités accrues pour faciliter la circulation des envois postaux dans un environnement de commerce international électronique croissant, tout en assurant le respect effectif des diverses obligations réglementaires. Il a permis d’étudier des moyens de promouvoir l’échange préalable de renseignements par voie électronique (avant le chargement/avant l’arrivée) entre les postes et les douanes, en utilisant le SDD de l’UPU et/ou tout autre solution personnalisée basée sur les normes de messages EDI de l’OMD/l’UPU, afin de garantir une gestion des risques efficace, susceptible de réduire les risques en matière de sécurité ou encore en matière de fiscalité, de santé et de sûreté.

Cet atelier était également caractérisé par le partage d’expériences nationales. C’est ainsi que des fonctionnaires des douanes et des postes ont présenté des exposés conjoints sur la situation existante concernant le dédouanement postes–douanes et sur les façons potentielles de l’améliorer. En outre, des experts des postes de la Suisse, de la douane des États-Unis (US CBP), des postes des États-Unis, de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), de la Poste belge, de la Poste allemande et de la Poste russe ont fait part de leurs expériences professionnelles respectives, des difficultés rencontrées notamment dans les domaines du commerce électronique transfrontière et du renforcement des accords de travail conclus entre les douanes et les postes au niveau national.

Enfin, les participants ont également visité le centre de courrier de Guangzhou afin d’observer les aspects concrets du dédouanement postal.

Les participants ont reconnu l’importance de l’atelier conjoint, qui a constitué une plate-forme commune pour débattre de questions présentant un intérêt mutuel, étudier les solutions potentielles tout en réalisant les objectifs partagés et en apprenant à partir des exemples de travail et des meilleures pratiques des autres.