Atelier régional sur les répercussions du e-commerce sur les douanes dans la région MENA de l’OMD

20 novembre 2015

L’OMD a organisé avec le soutien de l’administration des douanes saoudiennes un Atelier régional sur les répercussions du e-commerce sur les administrations des douanes de la région MENA (Afrique du Nord, proche et Moyen-Orient) à Riyad, Arabie Saoudite, du 16 au 19 novembre. Trente délégations des administrations douanières d’Égypte, de Jordanie, du Liban, du Maroc, du Soudan, de Tunisie, de Palestine et d’Arabie Saoudite ainsi que des représentants de la Ligue Arabe, du BRLR de la région et du Saudi Post ont participé à cet atelier.

Dans son allocution d’ouverture, le Dr. Hamad Al Qasoumi, Directeur général adjoint de l’administration des douanes saoudiennes, a insisté sur l’importance du développement du e-commerce transfrontière et sur la nécessité pour les administrations des douanes de bien se préparer pour répondre aux questions suscitées par ce sujet. Il a reconnu que l’atelier régional sur ce thème était une initiative lancée à un moment très opportun dans cette perspective.

Des experts de l’OMD ont fourni des informations et des explications détaillées sur l’évolution de la situation internationale et régionale au sein de la région MENA, y compris sur les opportunités et les défis dans le domaine du commerce transfrontalier en matière de facilitation et de contrôle ; ils ont également présenté des outils et des instruments de l’OMD utilisés dans ce domaine ainsi que des études de cas et les travaux en cours. Cet atelier est revenu sur plusieurs défis actuels et émergents nés du e-commerce et a exploré des solutions potentielles, ce qui a permis aux participants de partager leurs expériences et de faire connaitre leurs initiatives nationales et leurs réflexions à propos de l’avenir dans ce domaine.

Cet atelier, le premier de ce type dans la région (qui est témoin du développement spectaculaire du e-commerce), a été très bien reçu par les participants ; il a suscité beaucoup d’intérêt et a été à l’origine de discussions actives. Les participants ont amélioré leur connaissance du e-commerce transfrontalier et de ses répercussions sur les douanes.

Cet atelier a également permis aux participants d’élaborer un vaste projet de plan d’action comprenant un ensemble de recommandations sur les voies à suivre, notamment l’adoption d’une approche basée sur le risque et fondée sur des données électroniques préalables (y compris de la poste), le développement des TI et moyens d’analyse de données, une meilleure coordination avec les agences gouvernementales partenaires et un engagement actif avec d’autres parties prenantes impliquées dans la chaîne logistique du e-commerce pour explorer les possibilités d’échanger des données.

Enfin, cet atelier a donné aux participants la possibilité d’établir des réseaux avec d’autres administrations douanières de la région et d’engager des débats sur la coopération avec d’autres parties prenantes concernées afin d’assurer une véritable coordination en matière de contrôle et de facilitation du commerce transfrontalier en plein développement.