3ème Conférence de l’OMD sur les OEA au Mexique

12 mai 2016

Plus de mille délégués venant de plus de 80 pays ont assisté le 11 mai dernier, à Cancun, Mexique, à l’ouverture de la Conférence mondiale de l’OMD sur les OEA dans le cadre de laquelle ils débattront de l’évolution dynamique des programmes d’Opérateurs économiques agréés (OEA) qui sont largement reconnus comme favorisant des partenariats solides entre la douane et les entreprises.

La liste des Membres de l’OMD qui mettent en œuvre des programmes d’OEA ou d’autres programmes de respect de la loi s’est considérablement étendue, le nombre d’accords de reconnaissance mutuelle (ARM) signés a doublé et de nouveaux Accords sont actuellement négociés. Au cours de cet événement de trois jours, les participants pourront étudier cette évolution positive, ainsi que les enjeux actuels et les futures opportunités liés aux programmes d’OEA compte tenu des préoccupations en matière de sécurité et de facilitation au plan mondial.

Dans son message, le Responsable de l’Administration fiscale du Mexique (SAT) a indiqué que le contexte actuel oblige à contrôler la sécurité de la chaîne logistique internationale, ce qui constitue un enjeu majeur pour établir un équilibre approprié entre sécurité et facilitation. Face à ce défi, il a ajouté que les partenariats entre les secteurs public et privé deviennent plus stratégiques et que le Mexique fait depuis 2012 partie d’un groupe de pays, au nombre de 69 à ce jour, dont le programme national d’OEA compte de plus en plus de membres.

"Le Mexique offre aujourd’hui aux principaux acteurs de la chaîne logistique un système consolidé et inclusif. Nous avons certifié 492 entreprises et 969 facilités depuis 2012, ce qui représente 52% du commerce extérieur ; quelque 62 transporteurs se sont joints au programme depuis 2013, 49 agents en douane y participent depuis 2014 et nous incorporons actuellement cinq nouveaux acteurs économiques", a-t-il déclaré.

Dans son allocution, le Secrétaire général de l’OMD, M. Kunio Mikuriya, a souligné la raison d’être de la notion d’OEA et son importance à l’heure où les préoccupations sécuritaires vont grandissant. Il a également souligné qu’il est utile de créer des programmes nationaux et régionaux qui soient alignés, et de conclure des ARM pour normaliser les programmes d’OEA au plan international, dans l’intérêt de la douane et du secteur privé.

L’important ordre du jour de la Conférence offrira de larges opportunités à toutes les parties intéressées de s’informer des cas réussis de mise en œuvre de programmes d’OEA de par le monde et de connaître l’avis d’experts spécialisés du secteur public et privé au sujet de l’avenir de la notion d’OEA et de l’amélioration continue des partenariats douane-entreprises. Pendant la Conférence les participants bénéficieront également d’ateliers de renforcement des capacités concernant différents aspects, notamment la coopération entre les services et la reconnaissance des OEA, le rôle accru de la technologie numérique, les possibilités d’élargir les programmes d’OEA afin qu’ils rassemblent davantage d’acteurs du secteur logistique et des petites et moyennes entreprises, et la promotion d’une méthode harmonisée en matière de programmes d’OEA à l’échelon régional et international.

Cet événement est accueilli par le Gouvernement mexicain avec le soutien de l’Administration des douanes coréennes.

Photos