Le personnel des douanes et accises de l’Administration fiscale zimbabwéenne organise avec succès un atelier pour d’autres organismes après avoir bénéficié de l’appui d’experts de l’OMD

26 septembre 2016

Pour contribuer à la réalisation de la feuille de route du Zimbabwe visant à mettre en œuvre l’Accord sur la facilitation des échanges (AFE) de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), l’Organisation mondiale des douanes (OMD) a effectué une mission au sein de l’Administration fiscale zimbabwéenne (ZIMRA), à Harare. Cette mission, qui s’est déroulée du 29 août au 7 septembre, s’inscrivait dans le cadre du projet mené conjointement par l’Administration fiscale du Royaume-Uni (HMRC), l’OMD et la CNUCED, avec l’appui du Gouvernement britannique par le biais de la HMRC.

La mission était organisée en deux parties. La première semaine comprenait une formation sur la gestion des risques et les questions de gestion coordonnée des frontières. l’OMD a par ailleurs aidé la ZIMRA à concevoir un atelier de deux jours destiné à d’autres organismes de réglementation transfrontalière. Cet atelier contenait plusieurs exposés de la ZIMRA sur la gestion des risques et les questions de gestion coordonnée des frontières, ainsi que plusieurs débats et exercices de groupe intensifs. Ledit atelier a été organisé avec beaucoup de succès par la ZIMRA lors de la deuxième semaine.

Les allocutions d’ouverture des deux ateliers ont été prononcées par Mme Angeline Mashiri, chef faisant fonction du service contrôle, risque et SYDONIA, qui remplaçait le Commissaire des douanes et accises faisant fonction, M. George Chiradza. Dans ses discours d’ouverture, Mme Mashiri a souligné combien il était important de renforcer la coordination entre les organismes qui opèrent à la frontière afin de faciliter le commerce légitime, tout en garantissant la sûreté et la sécurité de la société zimbabwéenne. Elle a expliqué que cet objectif était réalisable uniquement si les douanes appliquaient correctement les mesures de gestion des risques, et qu’il était tout aussi essentiel que les autres organismes de réglementation transfrontalière définissent également des approches de gestion des risques et des stratégies de contrôle permettant le dédouanement rapide des marchandises.

Un des objectifs importants de la mission était de constituer une équipe de base comptant jusqu’à trois fonctionnaires de la ZIMRA qui puissent transmettre les connaissances en matière de gestion des risques aux autres organismes de réglementation transfrontalière ainsi qu’au sein de la ZIMRA. Les experts de l’OMD sont convenus d’approuver la candidature de trois excellents formateurs en devenir, dont les noms ont été communiqués au Commissaire des douanes et accises. Le département « ressources humaines et formation » de la ZIMRA leur a remis un certificat spécial attestant de leurs compétences.