Bienvenue sur le site web de l'OMD.

Veuillez indiquer votre préférence linguistique

Lors de sa « Journée du commerce international », le CTP a énoncé des considérations générales sur le commerce électronique transfrontalier.

07 avril 2017

L’expansion du commerce électronique offre des possibilités sans précédent dans le domaine des échanges internationaux, dont il modifie la donne. Le commerce international a révolutionné la façon dont les entreprises et les consommateurs vendent et achètent grâce à un choix élargi de marchandises ainsi qu’à des options étendues en matière d’expédition, de paiement et de livraison. Par ailleurs, avec le commerce électronique, en particulier les transactions entre entreprises et consommateurs (B2C) et entre consommateurs (C2C), les gouvernements tout comme les entreprises sont confrontés à un certain nombre de défis.

Le Groupe de travail sur le commerce électronique (GT-CE) et ses quatre sous-groupes ne cessent de progresser dans les quatre dossiers de travail qui ont été établis – facilitation des échanges et simplification des procédures, sûreté et sécurité, perception des recettes, et évaluation et analyse – le but étant d’élaborer des recommandations/directives sur le commerce électronique transfrontalier sous l’angle plus large de la facilitation, de la sécurité ou des revenus, de recueillir et diffuser les bonnes pratiques/initiatives et d’améliorer/actualiser les instruments et outils concernés de l’OMD.

Comme le thème du commerce électronique retient à l’heure actuelle l’attention des Membres de l’OMD et du secteur privé, le Comité technique permanent (CTP) lui a consacré une journée entière, le 5 avril 2017, lors de ses 215ème/216ème sessions. Au cours de cette « Journée du commerce électronique », les délégués ont été informés du travail accompli et des travaux qu’envisagent de mener les quatre sous-groupes dans les divers dossiers. Ils ont fait un certain nombre de suggestions précieuses axées sur les politiques, les processus opérationnels et les opérations afin d’enrichir de livrables concrets le programme de travail de l’OMD sur le commerce électronique et, ainsi, d’apporter une réponse efficace et concertée à l’expansion de ce circuit commercial.

En outre, quatre ateliers thématiques relatifs aux différents aspects du commerce électronique ont été organisés par les coresponsables des sous-groupes, en concertation avec d’autres partenaires. Ils ont permis d’examiner en détail quelques facettes intéressantes du commerce électronique et de faire un certain nombre de recommandations préliminaires en matière de facilitation, de gestion des risques, de sûreté et sécurité, de perception des recettes et de renforcement des capacités connexes grâce à des mesures destinées à promouvoir les partenariats avec les acteurs du commerce électronique et à intensifier la sensibilisation du public et des programmes d’ouverture.

Les tables rondes ont permis de mettre en lumière plusieurs exemples de collaborations concluantes, qui vont être reproduites de façon plus formelle et partagées avec les acteurs concernés sur le site web de l’OMD.

Les sous-groupes du GT-CE vont poursuivre leurs travaux et toute une série de recommandations préliminaires sera présentée aux sessions de juillet 2017 de la Commission de politique générale et du Conseil de l’OMD.