L’OMD fait campagne en faveur de la douane numérique et de la gestion des connaissances lors d’une Conférence de l’Administration fiscale et douanière à Budapest, en Hongrie

21 décembre 2017

L’OMD a participé à une Conférence de l’Administration fiscale et douanière sur le thème « Innovation, numérisation, gestion des connaissances » qui s’est tenue les 22 et 23 novembre 2017 à Budapest, en Hongrie. 120 participants issus de douze pays voisins ont pris part à la Conférence.

Dans ses remarques liminaires, Csilla Tamás Czinege, vice-secrétaire d’État, Directeur général de l’Administration fiscale et douanière hongroise (Hungarian National Tax and Customs Administration - NTCA) pour les questions fiscales, a déclaré que la NTCA a récemment fait l’objet d’une restructuration. L’organisation a dû répondre à de hautes attentes de la part du gouvernement concernant le recouvrement des recettes nationales, la lutte contre la criminalité économique et la simplification des procédures fiscales et douanières. Afin de combler ces attentes, la NTCA a mis en place une structure organisationnelle simple et transparente afin d’améliorer la qualité de service et d’étendre les compétences de l’organisation.

Lors de la Conférence, l’OMD a déclaré qu’à l’heure actuelle, l’utilisation optimale des TIC peut potentiellement renforcer l’efficacité du travail réalisé par la Douane. L’utilisation des TIC pourrait faciliter la mise en œuvre de la gestion des risques moderne, de l’analyse des mégadonnées et de l’interopérabilité numérique. En outre, la numérisation a appuyé les efforts douaniers déployés afin d’harmoniser les procédures douanières, de simplifier les exigences en matière de données et d’augmenter la conformité.

L’OMD a animé un débat sur la gestion des connaissances et le renforcement des capacités. L’OMD a suggéré qu’en plus du développement des capacités en matière de TIC, les organisations douanières et fiscales auraient intérêt à développer les compétences des personnes au moyen de la gestion des connaissances. L’OMD a présenté ses activités en matière de gestion des connaissances et de normalisation dans le domaine de la coopération douanière et fiscale, notamment concernant l’élaboration, la mise à jour et la diffusion des Directives sur la coopération entre les autorités douanières et fiscales et des Directives sur l’évaluation en douane et les prix de transfert.

Lors de la session, plusieurs intervenants ont partagé leurs expériences en matière d’activités de gestion des connaissances, telles que l’élaboration d’une nouvelle formation traitant de la Douane et de la fiscalité dispensée à l’université nationale de la fonction publique, des activités régionales de formation douanière conjointe mises en place par le groupe de Visegrád et l’utilisation de la technologie pour appuyer le renforcement des capacités au moyen de plateformes d’apprentissage en ligne. Les intervenants ont également abordé les caractéristiques d’une nouvelle génération, à savoir la génération Z, dans le cadre des exigences des administrations en matière de compétences du personnel.