La douane népalaise valide son plan stratégique et d’action de réforme et de modernisation douanières

04 janvier 2017

L’Administration des douanes népalaises, avec le soutien de la Banque asiatique de développement (BAD) et l’Organisation mondiale des douanes (OMD), a organisé à Chitwan (Népal) du 26 au 28 novembre 2016, un séminaire de trois jours aux fins de valider son plan stratégique et d’action de réforme et de modernisation douanières (PSARMD) 2017-2021.  Cette initiative a rassemblé des cadres supérieurs de la douane de tous les secteurs ainsi que des employés clés.  Le Ministère des finances, le Ministère du commerce et d’autres organismes gouvernementaux étaient représentés, ainsi que des experts et des fonctionnaires de la BAD.  Le séminaire a été financé par le Fonds japonais pour la réduction de la pauvreté de la BAD – « Assistance technique visant à soutenir la participation au programme de facilitation des échanges de la SASEC (coopération économique sous-régionale de l’Asie du Sud) », dont relève la collaboration OMD-BAD pour la conduite d’un certain nombre d’activités conjointes.  L’assistance technique de la BAD soutient la mise en œuvre de la 4ème phase en cours du PSARMD 2013-2017, y compris son examen à mi-parcours qui a fourni la base analytique à la formulation de la 5ème phase.

Au cours des quatre années à venir, la douane népalaise poursuivra son engagement en menant un certain  nombre d’activités liées au projet visant à réaliser les objectifs stratégiques pour garantir une administration des douanes professionnelle et compétente, une perception correcte des recettes ainsi qu’assurer la sûreté et la sécurité de la société népalaise.

Parmi les principales réalisations à ce jour figure l’adoption formelle de la Convention de Kyoto révisée (CKR).

La Fédération des Chambres de commerce et d’industrie népalaises et d’autres représentants du secteur privé ont été invités à prendre part aux deux derniers jours du séminaire, tout comme le représentant de l’OMD.  Après avoir présenté le PSARMD ainsi que les résultats de l’étude TRS effectuée récemment, des travaux en groupe s’en sont suivis.  Six groupes ont été chargés d’examiner les différents domaines du plan, tels que la facilitation des échanges, la gestion des RH, la sûreté et la sécurité, etc.  A l’issue des discussions, les groupes ont présenté aux participants réunis leurs contributions et observations.

L’expert de l’OMD a indiqué que le 5ème PSARMD était conforme aux instruments et outils de l’OMD.  Elle a souligné l’importance de certains domaines tels que les indicateurs de bonne performance, la gestion des risques et de la conformité, la coordination du projet et la gestion du changement.  Le Directeur général des douanes, M. Sishir Kumar Dunanga, et son adjoint, M. Shreekrishna Nepal, ont pris note des commentaires, tout en soulignant la nécessité d’un appui continu de l’OMD dans plusieurs domaines techniques.