Atelier national de l’OMD sur le contrôle a posteriori organisé à Minsk, au Belarus

15 juin 2017

Un atelier national consacré au contrôle a posteriori (CAP) a eu lieu à Minsk, Belarus, du 15 au 19 mai 2017, organisé par l’OMD avec le soutien financier du Fonds chinois de coopération douanière (FCD/Chine).

Cet atelier consistait dans une mission de suivi de l’atelier sous-régional de l’OMD sur le contrôle a posteriori (CAP) pour l’Union économique eurasienne (UEE) qui avait été organisé en septembre 2015.

Dix-sept participants chargés du CAP, occupant des positions élevées au sein du Comité des douanes du Belarus ainsi que dans la région du Belarus, ont pris part à l’atelier.

Le Belarus étant une plateforme pour les échanges entre l’Europe et l’Eurasie, les douanes du Belarus sont chargées du dédouanement de la majeure partie des envois de et vers l’Union européenne et l’Union économique eurasienne. Dans ce contexte, les douanes du Belarus tiennent à améliorer leur programme de CAP, qui joue un rôle important dans la poursuite de la facilitation des échanges, de la détection des irrégularités douanières, de la sécurisation des recettes et du soutien apporté aux activités commerciales.

L’atelier s’est concentré sur les domaines suivants : les avantages du CAP, y compris le fait qu’il facilite les échanges et améliore le respect des règles de la part des opérateurs ; la mise en place du CAP au plan de l’organisation ; la formation des contrôleurs et la gestion des ressources humaines en ce qui concerne le CAP ; et le cycle de contrôle tel que les méthodes de ciblage et l’organisation des contrôles sur le terrain. Pour une compréhension plus pratique et approfondie du CAP, des études de cas et des exercices en groupes ont été réalisés.

Des représentants des douanes du Belarus ont présenté leur politique et la manière dont ils dirigent les opérations de CAP ainsi que les procédures de dédouanement appliquées par le bureau des douanes régional de Minsk.

L’atelier a été marqué par des échanges de vues intenses et fructueux concernant les meilleures pratiques et les solutions possibles par rapport aux défis que les douanes du Belarus doivent relever, et l’administration hôte a montré sa volonté d’améliorer constamment ses opérations de CAP.