L'OMD publie son Rapport sur les trafics illicites de 2016

02 November 2017

L'Organisation mondiale des douanes (OMD) a publié aujourd'hui le Rapport 2016 sur les trafics Illicites (EN), sa publication phare dans laquelle l'Organisation tente de quantifier et de décrypter la situation concernant les marchés illicites dans les six domaines clés suivants: les Biens Culturels; les Drogues; l’Environnement; les DPI, la Santé et la Sécurité; les Recettes; et la Sécurité. L'objectif de ce rapport est d’accroître la sensibilisation quant aux formes émergentes de trafics et de menaces transfrontières, tout en mettant en exergue les efforts déployés par la douane à l'échelle mondiale dans l’élaboration de stratégies de contrôle efficaces. Comme dans ses éditions précédentes, la composante analytique du rapport est basée sur des saisies enregistrées dans la base de données du Réseau douanier de lutte contre la fraude de l'OMD (CEN) par les administrations Membres de l'OMD.

Cette édition renouvelle sa présentation. Afin de bénéficier des dernières techniques de visualisation des données, l'OMD s'est associée au "Center for Advanced Defense Studies"(C4ADS) (Centre d'études avancées sur la défense), une organisation à but non lucratif spécialisé dans la rédaction de rapports basés sur l'analyse de données, documentation à l’appui. Les analystes de C4ADS et l'équipe de l'OMD ont travaillé ensemble à une nouvelle manière de présenter les données, offrant aux lecteurs une forte composante visuelle. Le rapport présente ainsi un mélange ingénieux de données douanières et d’informations provenant de sources ouvertes. En conséquence, les tendances et les modèles identifiés se voient renforcés par des études de cas réels ainsi que par des expériences spécifiques partagées par nos pays membres.

« J'espère que cette édition du rapport sera extrêmement utile aux services de lutte contre la fraude, et servira d'outil de référence pour les décideurs, les universitaires et tous ceux qui s'intéressent aux trafics illicites et aux efforts déployés par la communauté douanière mondiale pour rendre nos nations plus sûres», a déclaré le Secrétaire général de l'OMD, Kunio Mikuriya. Il a également exprimé sa gratitude aux 135 administrations douanières Membres de l'OMD qui ont communiqué leurs données de saisies dans la base de données du CEN, au bénéfice de tous ceux qui sont impliqués dans la lutte contre le trafic illicite.

(La version française du rapport sera disponible sous peu.)