Partenariat de l’OMD et de l’UN-OCHA pour aider le Mali à renforcer ses capacités de facilitation douanière des envois de secours

09 October 2017

L’Organisation mondiale des douanes (OMD) et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (UN-OCHA) ont conduit la première mission nationale de soutien au Mali organisée dans le cadre du Projet C-RED. La mission s’est déroulée à Bamako du 18 au 21 septembre 2017.

L’objectif général du Projet C-RED, financé par le gouvernement des Pays-Bas, est d’aider les administrations douanières d’Afrique occidentale à mieux se préparer à endiguer les effets des épidémies régionales et des catastrophes naturelles.

L’objectif de la mission s’est divisé en trois volets :

  • évaluer les besoins de soutien au niveau national et de renforcement des capacités dans le domaine du dédouanement des marchandises de secours,
  • renforcer la coordination nationale entre toutes les parties concernées qui jouent un rôle dans le dédouanement des marchandises de secours,
  • rédiger des normes de procédures opérationnelles pour la réception des envois internationaux de secours d’urgence et du matériel importé à des fins humanitaires.

Durant la mission, qui a été inaugurée par le Directeur général adjoint de la douane du Mali, les experts de l’OMD et de l’UN-OCHA ont animé un programme de quatre jours. L’atelier a vu une participation active de nombreux fonctionnaires des douanes, des représentants de plusieurs organes gouvernementaux (parmi lesquels le ministère de la santé, la police et la protection civile), un représentant de l’OCHA pour le Mali et des acteurs de l’humanitaire tels que le CICR.

Lors des sessions, marquées par de nombreuses interactions, l’OMD et l’OCHA ont présenté le Projet C-RED, les défis auxquels est confrontée la douane et les outils internationaux qu’il convient d’utiliser dans la lutte contre les épidémies régionales ou les catastrophes naturelles.

Le groupe s’est également rendu à l’aéroport Président Modibo Keïta où les services aéroportuaires ont fourni un aperçu de la manière dont les envois sont réceptionnés et dédouanés dans les locaux de l’aéroport. Dans l’après-midi, des fonctionnaires maliens ont présenté le cadre juridique en vigueur ainsi que les procédures existantes concernant le dédouanement des marchandises de secours.

Après cette visite, les participants se sont réunis en groupes restreints pour travailler sur les diverses sections des normes de procédures opérationnelles à partir d’un modèle fourni et expliqué en détail par l’équipe chargée de la mission. Une fois terminés les travaux sur chacune des sections assignées aux groupes, les textes ont été regroupés dans un projet unique. Il revient à présent à la douane du Mali de coordonner la mise au point définitive et l’adoption des normes de procédures opérationnelles.

Durant l’atelier, une liste de recommandations et d’actions a été dressée en vue d’améliorer et de faciliter la mise en œuvre des normes de procédures opérationnelles. Des délais ont été fixés pour chacune des actions recommandées.

La mission a été considérée comme une excellente occasion d’améliorer la coopération entre les organes gouvernementaux et les acteurs du secteur humanitaire ayant participé aux réunions. Il a été décidé, au vu de ce succès, qu’une seconde mission réunissant les mêmes participants mais aussi de nouveaux acteurs, serait organisée au Mali l’année prochaine au plus tard.

Des informations complémentaires sur le Projet C-RED sont disponibles à l’adresse suivante