L'OMD aide ses Membres à développer des normes communes de données au profit de l'interconnectivité des procédures de transit en Afrique de l'Ouest et en Afrique Centrale

30 octobre 2017

Dans le cadre du projet OMD-WACAM financé par la Suède et dont les activités visent à stimuler la coopération régionale dans la région de la CEDEAO, l'OMD organisait un atelier régional sur son Modèle de données, du 9 au 13 octobre à Lomé (Togo).  Le but de l'atelier était d'aider les membres de la sous-région à mettre la dernière touche à des normes communes de données au profit de l'interconnectivité des procédures de transit.

Organisé par des fonctionnaires de l'OMD et animé par un expert en MD de l'OMD travaillant pour l'Administration de la douane des Pays-Bas, l'atelier a réuni 20 experts en informatique des services douaniers du Burkina Faso, de la Côte d'Ivoire, du Ghana, du Mali, du Sénégal et du Togo.  Assistés par les animateurs experts, les participants ont validé la cartographie des exigences actuelles en matière de données de transit par rapport au MD de l'OMD.

Dans son allocution d'ouverture, M. Harouna Ouedraogo, Directeur adjoint à l'assistance technique et à la formation de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), a déclaré qu'il est important d'utiliser le MD de l'OMD pour élaborer des normes communes en matière de données, afin de garantir l'interopérabilité entre les Membres, dans le cadre de l'interconnectivité du transit.  L'OMD estime que, bien que de nombreuses Administrations douanières de la région utilisent SYDONIA comme principal système douanier automatisé, le Modèle de données de l'OMD est un cadre de données multiplateformes qui permet l'interopérabilité de différents systèmes.

Les animateurs de l'atelier ont aidé les participants à utiliser le Dossier d'information intergouvernemental du MD de l'OMD pour définir les normes de message électronique qui faciliteront la communication entre les bureaux de douane intervenant dans les procédures de transit (bureaux de douane de départ, de transit et de destination).

Ils ont également confirmé qu’il convient d'introduire un modèle d'échange de données non transactionnelles, telles que les codes des bureaux de douane ou les listes de jours fériés.  Compte tenu du caractère unique de ces données et pour répondre aux exigences du MD de l'OMD, les animateurs ont suggéré qu'une nouvelle structure soit créée au sein de ce modèle.

Les participants ont également reconnu que plusieurs changements doivent être apportés au MD actuel de l'OMD de manière à l'aligner sur les conditions préalables du système.  Par conséquent, des projets de Demandes de mises à jour des données (Data Maintenance Requests ou DMR) ont été ébauchés et devront être soumis à l'Équipe de projet chargée du modèle de données (EPMD), pour examen.