Le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya, s’entretient avec le FMI de la question des ressources adéquates pour la douane

26 septembre 2017

Le vendredi 22 septembre 2017, à Washington D.C., le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya a rencontré M. Victor Gaspar, Directeur du Département financier du FMI, pour s’entretenir avec lui de la question du renforcement de la coopération entre douane et administrations fiscales.  

Si la douane s’investit activement dans les tâches liées à la sauvegarde des recettes fiscales, ses domaines de compétence ne s’arrêtent pas à celles-ci puisqu’elle assume également d’autres fonctions très importantes, notamment en matière de facilitation des échanges et de sécurité aux frontières. Ces autres missions participent aux efforts en faveur d’un développement économique  dans un environnement sécurisé, ce qui sera générateur de recettes à l’avenir. Il est donc capital de trouver les ressources adéquates pour permettre à la douane d’exercer ses fonctions « non fiscales ».   

Le Secrétaire général, Kunio Mikuriya, a insisté sur la nécessité pour le FMI de mettre en évidence ces fonctions “non fiscales” dans tous les documents ou supports d’information mis à disposition des Membres lorsqu’il est question de procéder à une réforme structurelle. Dans ce contexte, le recueil des données de la douane, selon le modèle défini dans le projet proposé de Protocole d’accord entre l’OMD et le FMI, se révélerait être un apport très important et de nature à appuyer les arguments voulant que la douane soit dotée de ressources adéquates.

M. Mikuriya a profité de sa visite à Washington D.C. pour également rencontrer M. Kevin K. Mc Aleenan, Directeur général faisant fonction de l’Administration des douanes et de la protection des frontières des États-Unis et s’entretenir avec lui de questions d’intérêt commun, dont celle relative à l’appui apporté par son pays dans les domaines financier, technologique et politique.