L'OMD participe à la conférence "No Money for Terror" organisée à Paris

30 avril 2018

Sur l'invitation du gouvernement français, le Secrétaire général adjoint de l'OMD, Ricardo Treviño Chapa, a assisté à la conférence "No Money for Terror" organisée le mardi 26 avril 2018 au siège de l'OCDE à Paris. Cette conférence a pour but d'aider les gouvernements à mettre en œuvre une série de politiques de sécurité et à renforcer la coordination internationale afin de priver les terroristes d'accès aux financements.

La conférence a réuni des représentants de haut niveau de gouvernement et d'organisations internationales. M. Treviño a participé à une table ronde intitulée "Lutte contre le crime organisé : assécher le financement du terrorisme ", aux côtés du Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, du Président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, des ministres des affaires étrangères du Mali et de l'Algérie et du ministre de l'intérieur de l'Afghanistan.

Le Secrétaire général adjoint de l'OMD a présenté aux participants le Programme de l'OMD sur la sécurité ainsi que l'impact de la Résolution de Punta Cana de l'OMD sur la lutte contre le terrorisme (2015), où il est reconnu que les autorités douanières constituent la première ligne de défense contre un grand nombre d'organisations terroristes et extrémistes criminelles et violentes. La Résolution de Punta Cana met en avant le rôle important de la douane pour la sécurité des frontières car elle gère et supervise la circulation transfrontalière des marchandises, des fonds, des personnes et des moyens de transport. La Résolution présente également des moyens de renforcer encore la coopération entre l'OMD et d'autres organisations internationales. 

Les conclusions des tables rondes ont été présentées lors de la cérémonie de clôture, au cours de laquelle est intervenu le Président français, Emmanuel Macron, appelant à une coopération internationale plus soutenue pour lutter contre le terrorisme.

Au siège de l'OCDE, M. Treviño a également rencontré Mme Mari Kiviniemi, Secrétaire générale adjointe de l'Organisation, avec laquelle il a discuté de la poursuite de la coopération entre l'OMD et l'OCDE en ce qui concerne les politiques d'éthique et de lutte contre la corruption.