Le GCSP débat d’une diversité de questions clés au siège de l’OMD

16 avril 2019

Le Groupe consultatif du secteur privé (GCSP) s’est réuni au siège de l’OMD les 15 et 16 avril 2019. Les participants ont commencé par faire le point sur les travaux du Groupe de travail sur le commerce électronique. Le GCSP compte sur les débats au sein de la Commission de politique générale et du Conseil sur ces travaux et sur les prochaines étapes.

Après une présentation des Zones de libre-échange par le Groupe de travail GCSP, il a été décidé que ce thème serait un élément permanent à l’ordre du jour du GCSP. Le Groupe a également examiné les conséquences sur les opérations des changements de tarifs non négociés et des mesures de rétorsion prises par les pays. Le GCSP préparera un document pour la Commission de politique générale sur les conséquences pour l’OMD et ses Membres.

Le GCSP s’est également félicité de l’examen du Système harmonisé et a apprécié les efforts du Directeur et du Directeur adjoint des Questions tarifaires et commerciales qui organiseront la future conférence publique sur la « Revitalisation du système harmonisé ».

Enfin, les membres du GCSP ont réaffirmé leur engagement à l’égard de l’examen de la CKR et ont reçu des rapports des GCSP des régions Afrique orientale et australe et Amériques.

En vue de la réunion avec le Groupe de travail SAFE, le GCSP a débattu des idées suivantes :

  • S’appuyer sur les OEA sans avoir recours à des dispositions aussi officielles que celles d’un Accord de reconnaissance mutuelle (ARM) ;
  • Le moment est-il venu de convoquer une convention OEA plutôt que continuer à signer des ARM bilatéraux ? ;
  • L’OMD doit-elle valider les programmes OEA de ses Membres ? ;
  • Etablir un outil de mesure des OEA/ARM de l’OMD ;
  • Production d’un rapport annuel sur les avantages au niveau mondial ;
  • Appliquer aux ARM le concept “Sandbox” de l’Alliance mondiale pour le commerce sécurisé d’affaires (BASC) pour déterminer combien d’avantages sont disponibles d’un ARM à l’autre.

Le GCSP a également créé un groupe de travail sur l’avenir du Cadre de normes SAFE.