Les Douanes d’Afrique occidentale mettent en œuvre leur projet régional d’interconnexion pour gérer leurs opérations de transit

02 avril 2019

Le vendredi 22 mars 2019 s’est tenue en Côte d’Ivoire la réunion de lancement de l’interconnexion des systèmes informatiques des Administrations des douanes des Etats membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

La rencontre, présidée par la Côte d’Ivoire, a vu la participation de la Commission de la CEDEAO, du Secrétariat de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), de la Vice-Présidence OMD Afrique Occidentale et Centrale, de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED), de l’Union européenne, de la Banque mondiale, de la Coopération Allemande (GIZ), de l’USAID et de la Coopération Internationale du Japon (JICA).  

Le projet d’interconnexion des systèmes informatiques douaniers participe aux actions entreprises par la CEDEAO pour fluidifier la circulation des marchandises sur les différents corridors routiers de son espace régional par la mise à disposition par voie digitale d’informations précises aux bureaux de douanes sur les cargaisons en transit d’un Etat à un autre.

Plus précisément, il permet aux bureaux de douanes du pays du départ du transit de faire parvenir en temps réel les données sur le transit aux bureaux de douane de passage qui se situent sur l’itinéraire du transport et au bureau de destination. Il permet également aux bureaux de douane de passage d’informer le bureau de départ du passage du véhicule et des marchandises et au bureau de destination de confirmer l’arrivée du véhicule et la prise en charge de la cargaison.

Cette solution informatisée, a été spécifiée par les Douanes concernées (notamment la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Mali et le Sénégal), avec l’appui technique de l’OMD, de la CNUCED, de la JICA et des Chambres de Commerce, et avec l’appui financier d’un bassin de partenaires, notamment de la CEDEAO, l’Union européenne, la Banque mondiale et de la GIZ. La solution technique a été développée par la suite par la CNUCED et un bassin d’experts informaticiens de la Région et intégrée dans logiciel SYDONIAWorld de la CNUCED. Elle est désormais opérationnelle et utilisée pour les opérations de transit entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso et , dans une certaine mesure, également entre le Togo et le Burkina Faso. Les Directeurs généraux des douanes de Côte d’Ivoire et du Burkina Faso ont saisi l’opportunité de la rencontre à Abidjan pour signer une instruction cadre portant sur l’interconnexion (photo jointe).

Le chronogramme présenté à la rencontre d’Abidjan prévoit le déploiement de l’interconnexion au niveau des 15 Douanes de la CEDEAO jusqu’en 2020 mais l’ambition des douanes de la Région Afrique occidentale et centrale de l’OMD, est de déployer cette solution sur toute la Région, y compris l’Afrique centrale.

L’OMD s’est engagé à poursuivre son appui technique à cette initiative qu’elle juge prioritaire pour la Région pour contribuer à la mobilisation et à la coordination des partenaires et bailleurs de fonds qui veulent ensemble soutenir l’interconnexion.