L’OMD aide le Burundi à finaliser son projet national de TRS

07 février 2019

Sous l’égide du gouvernement finlandais qui apporte son aide à l’Administration des douanes du Burundi dans son programme d’Etude du temps nécessaire à la mainlevée des marchandises (TRS), l’OMD a organisé à Bujumbura (Burundi), du 28 janvier au 1er février 2019, une session de travail dont l’objet était d’aider le Burundi à finaliser son rapport sur la TRS.

L’OMD a détaché au Burundi deux experts pour cette mission au cours de laquelle, en compagnie de fonctionnaires de l’Administration des douanes locale et de parties prenantes représentant le commerce, ils ont étudié la structure et le contenu d’une version préliminaire du rapport sur la TRS pour le Burundi. Il ressort notamment de ces entretiens que le Groupe de travail burundais sur la TRS a accompli un travail important mais qu’il a toujours besoin des résultats des analyses conduites par les experts et de leurs conseils.

Le rapport, rédigé par ce Groupe de travail piloté par l’Administration des douanes, contient des informations pertinentes sur un certain nombre de questions comme les goulots d’étranglement qui ralentissent les échanges entre le Burundi et le reste du monde, et aussi d’autres aspects comme les recommandations qui nécessitent des interventions urgentes des douanes et d’autres acteurs commerciaux dans le court, moyen et long terme.

Cette mission a permis aux participants de discuter de la voie à suivre qui passe notamment par des options d’aide financière fournie par des donateurs extérieurs et destinée à mettre en œuvre quelques-unes des recommandations figurant dans le rapport sur la TRS. Après une session de travail intensive pendant laquelle ils ont fourni un travail très important et ont fait preuve d’un engagement de haut niveau, les fonctionnaires de l’Administration des douanes du Burundi et les membres du Groupe de travail sur la TRS ont finalisé avec succès le rapport sur la TRS ; celui-ci sera présenté aux opérateurs commerciaux du Burundi comme il est recommandé de le faire dans le Guide de la TRS – Version 3, récemment diffusé par l’OMD.

Il faut souligner que l’Administration des douanes du Burundi a lancé son projet de TRS en avril 2018 avec le plein soutien de l’OMD alors que la Version 3 du Guide de la TRS était en cours de mise à jour. Le Burundi n’en a pas moins rallié un certain nombre d’autres Membres de l’OMD ayant achevé un cycle TRS complet, avec l’intention d’adopter la TRS comme outil de mesure du temps nécessaire au dédouanement des marchandises entre leur entrée dans le pays et leur mainlevée physique.