Flambée de la maladie à virus Ebola (MVE)

26 juillet 2019

Le 17 juillet 2019, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé que la flambée de la maladie à virus Ebola (MVE) ayant éclaté en République démocratique du Congo (RDC) réunissait les conditions nécessaires pour déclarer une Urgence de santé publique de portée internationale (PHEIC). Cette déclaration a été faite à la suite de la réunion du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international (RSI) concernant la maladie à virus Ebola (MVE) en RDC. On estime que cette flambée de MVE en RDC répond aux critères de l’OMD pour déclarer une Urgence de santé de portée internationale (PHEIC)1.

L’Organisation mondiale des douanes (OMD) a suivi de près l’évolution récente de la flambée de MVE en République démocratique du Congo. Après la réunion du Comité d’urgence du 17 juillet, l’OMD s’est mise en rapport avec l’OMS pour s’assurer que les Membres de l’OMD investis de responsabilités en matière de santé publique et de sécurité étaient correctement informés de la situation et participaient aux stratégies nationales de riposte.

Au niveau des frontières, de nombreux Membres de l’OMD tiennent un rôle important dans les stratégies nationales de riposte dont l’objectif est d’atténuer les risques de type MVE pour la santé publique et la sécurité. Les administrations douanières sont souvent les premières et dernières lignes de défense et les agents des douanes sont parmi les premières autorités publiques à rencontrer des voyageurs et des membres d’équipages débarquant de navires, d’avions et autres moyens de transport. Dans ce contexte, il est de la plus haute importance que les administrations douanières ayant des responsabilités en matière de santé et de sécurité soient correctement intégrées dans les mécanismes de préparation et de réponse anticipée. Il est tout aussi important que ces administrations connaissent les mesures de précaution et de prévention à prendre pour faire face aux situations à risques potentiels élevés aux frontières ainsi que les documents sanitaires (Partie relative aux questions sanitaires de la Déclaration générale d’aéronef, Déclaration maritime de santé, certificat de contrôle sanitaire de navire) que demandent les Etats aux opérateurs de transport entrant dans leur pays et qui doivent être présentés préalablement à l’arrivée ou au moment de l’arrivée.

L’OMS conseille aux Etats de ne pas fermer les frontières et de ne pas imposer de restrictions aux voyages et aux échanges commerciaux. Les Membres sont invités à consulter les recommandations de l’OMS concernant le trafic international en cas de flambée de la maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo publiées le 19 juillet 2019 ainsi que la fiche d’information que l’on peut consulter en cliquant sur le lien ci-dessous.

L’OMD surveillera de près la flambée de MVE et son évolution en ce qui concerne les conséquences pour les voyages et les échanges commerciaux. Le Secrétaire général de l’OMD, M. Kunio Mikuriya,  a récemment écrit au Directeur général de l’OMS, le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus,  pour l’assurer du soutien de l’OMD aux efforts menés dans le monde visant à endiguer cette maladie mortelle. “Ce type de risque pour la santé et la sécurité dans le monde peut avoir des effets dévastateurs sur le bien-être de l’homme et sur le développement économique des pays touchésʺ a ajouté le Secrétaire général Mikuriya. “L’OMD est prête à apporter son soutien à l’OMS et aux efforts que mène cette dernière dans le monde pour éradiquer la MVE et empêcher sa propagation.”


[1] L’expression “Urgence de santé publique de portée internationale” (PHEIC) est définie dans le Règlement sanitaire international comme étant un “événement extraordinaire dont il est déterminé, comme prévu dans le présent Règlement, qu’il constitue un risque pour la santé publique dans d’autres Etats en raison du risque de propagation internationale de maladies et qu’il peut requérir une action internationale coordonnée”. Cette définition implique qu’il s’agit d’une situation : i) grave, soudaine, inhabituelle ou inattendue, ii) qui entraîne des répercussions sur la santé publique au-delà des frontières nationales de l’Etat affecté et iii) qui peut requérir une action internationale immédiate