L'OMD assiste à la Réunion des partenaires du développement pour la région des Amériques et des Caraïbes

20 mars 2019

Le Secrétaire général adjoint de l'OMD,  M. Ricardo Treviño Chapa, a assisté à la Réunion de coordination des partenaires du développement 2019 pour la région des Amériques et des Caraïbes qui s'est tenue à Washington, D.C., Etats-Unis le 14 mars 2019. L'événement a été co-organisé par l'OMD, la Banque interaméricaine de développement (BID) et le Fonds monétaire international (FMI), et accueilli par la BID.

Des représentants de l'Agence internationale pour la coopération au développement des Etats-Unis, de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), de la Banque mondiale, de l'OEA, de l'Administration des douanes et de la protection des frontières des Etats-Unis (USCBP) et de l'Administration des douanes de la République dominicaine en qualité de Vice-président, ont également participé à l'événement.

M.  Fabrizio Opertti, Directeur de l'Intégration et du commerce de la BID a ouvert la réunion en saluant les participants; il a été suivi par la représentante du FMI, Mme Katherine Baer, Chef de la Division Administration des recettes pour l'Amérique latine, la Caraïbe et l'Afrique qui s'est félicitée de l'opportunité de pouvoir se rencontrer et coordonner les efforts dans la région.

Lors de son discours, le Secrétaire général adjoint, M. Treviño Chapa a souligné l'importance de tenir cette réunion chaque année en vue de tirer parti des synergies régionales, de collaborer étroitement avec les partenaires régionaux qui soutiennent le renforcement des capacités, et de répondre aux questions spécifiques à la région de façon pertinente.

Le Secrétaire général adjoint a expliqué que l'OMD a dédié l'année 2019 au mouvement transfrontalier rapide et régulier des marchandises, des personnes et de moyens de transport , avec le slogan “ Des frontières SMART pour des échanges commerciaux fluides et le mouvement sans entrave des personnes et marchandises". Par le biais de procédures simplifiées, standardisées et harmonisées et en sécurisant les frontières, l'OMD encourage ses Membres à voir comment ils peuvent repenser les processus douaniers en utilisant les nouvelles technologies et travailler de façon "intelligente" (Smart)  pour obtenir une chaîne de valeurs mondiale interconnectée qui encourage la croissance économique de manière inclusive.

Dans le cadre du développement du nouveau Plan stratégique de l'OMD 2019-2022, six réunions régionales ont été organisées et des informations ont été recueillies auprès des Membres.  Une des nouvelles priorités soulignée lors de la réunion est la nécessité pour l'OMD de revoir et mettre à jour sa Stratégie en matière de Renforcement des capacités en tenant compte des nombreux changements survenus dans l'environnement douanier.  La Stratégie de Renforcement des capacités de l'OMD en vigueur a été adoptée pour la première fois par le Conseil de l'OMD en juin 2003.  

Les participants à la réunion ont été invités à assister à la prochaine session du Comité du Renforcement des capacités qui se tiendra au siège de l'OMD (Belgique) en avril 2019, où une première ébauche de la nouvelle Stratégie fera l'objet d'échanges de vues. La nouvelle Stratégie a pour objectif de refléter les vues de la communauté douanière internationale et vise une approche du renforcement des capacités douanières plus ciblée, coordonnée et bénéficiant de ressources suffisantes.

Le Secrétaire général adjoint, M. Treviño Chapa, a profité de son séjour à Washington pour tenir des réunions bilatérales avec des représentants d'USAID, de la BID, du FMI ainsi qu'avec le Commissioner de l'USCBP,  M. Kevin McAleenan, afin de s'entretenir sur les façons de renforcer la coopération entre l'OMD et ces organisations. Les discussions ont principalement porté sur des questions relatives à la révision globale de la Convention internationale pour la simplification et l'harmonisation des régimes douaniers, connue sous le nom de Convention de Kyoto révisée (CKR), sur le Plan stratégique 2019-2022 de l'OMD et le Cadre de normes sur le commerce électronique transfrontalier.