Réunion du Conseil exécutif régional de la région d’Afrique orientale et australe au Botswana

24 mai 2019

À l’invitation de Dicksons Kateshumbwa, Vice-Président pour la région d’Afrique orientale et australe (AOA) de l’OMD et Directeur général des douanes de l’Autorité des recettes d’Ouganda (URA), le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya, a participé à la 24ème réunion du Conseil exécutif régional d’Afrique orientale et australe (AOA), qui s’est tenue à Gaborone, au Botswana, les 23 et 24 mai 2019.

Les travaux ont été ouverts par le Ministre des finances et du développement économique du Botswana, Ontefetse Kenneth Matambo, qui a souligné le rôle important joué par les douanes pour le développement et l’intégration économiques, ainsi qu’à l’appui de la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies.  Ce dernier a réitéré que son pays s’est engagé à renforcer la coopération avec les partenaires internationaux et a reconnu le rôle premier joué par l’OMD afin de renforcer le commerce international en élaborant des normes douanières et en appuyant les efforts des Membres en matière de contrôle et de lutte contre la fraude. 

Dans son discours de bienvenue aux délégués, le Directeur général en exercice du Service des recettes unifié du Botswana, Valshia Phodiso, a mis en lumière les réussites engrangées par la Douane du Botswana mais aussi les défis auxquels elle est confrontée.  Il a remercié l'OMD pour le soutien sans faille qu’elle apporte à son administration, à travers les nombreuses initiatives lancées dans le pays, en particulier dans le domaine du renforcement des capacités.

Le Vice-Président de la région, M. Kateshumbwa, a également souhaité la bienvenue aux délégués.  Dans son rapport, il a présenté les conclusions de la Commission de politique générale de décembre dernier ainsi que les progrès réalisés dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie régionale.  Il a également mis l’accent sur la nécessité d’entreprendre des efforts concertés afin de pouvoir mettre en œuvre l’Accord relatif à la Zone de libre-échange continentale africaine, reconnaissant qu’il était essentiel de compter sur le soutien du secteur privé et des partenaires de développement.

Le Secrétaire général Mikuriya a, quant à lui, informé les délégués des derniers faits intervenus et en a profité pour mettre en exergue le rôle incontournable que joue la technologie pour la simplification des régimes douaniers et pour le renforcement de l’intégration régionale.  À ce propos, il a présenté les principaux domaines couverts par le thème de l’OMD pour 2019, « Des frontières SMART pour des échanges commerciaux fluides et le mouvement sans entrave des personnes et marchandises ».

Il s’est ensuite attardé sur les grandes priorités de l’OMD, telles qu’énoncées dans le nouveau Plan stratégique et qui comprennent, entre autres :

  • l’automatisation, l’analyse des données et l’utilisation de la technologie
  • les initiatives existantes dans le domaine de la sécurité et le rôle de la douane pour la protection de la société
  • les efforts continus pour lutter contre les flux financiers illicites et pour sécuriser les recettes gouvernementales, notamment l’élaboration du Manuel sur la coopération Douanes - CRF 
  • la mesure de la performance, et notamment le travail mené par l’Organisation pour garantir que la Banque mondiale tienne compte de la contribution de la douane dans le cadre de ses travaux de préparation du rapport Doing Business
  • le Cadre de normes de l’OMD sur le commerce électronique transfrontalier
  • la révision stratégique des principaux instruments de l’OMD tels que le Système harmonisé et la Convention de Kyoto révisée
  • enfin, l’importance de prévoir une procédure efficace et rapide pour le dédouanement des envois de secours en cas de catastrophe naturelle.

Les délégués ont ensuite débattu des thèmes suivants : 1) la stratégie régionale ; 2) les réformes et la modernisation douanières ; 3) la gestion efficace des flux transfrontaliers dans le cadre des opérations de secours en cas de catastrophe ; 4) enfin, la Zone de libre-échange continentale africaine et l’Accord de l'OMC sur la facilitation des échanges.  En outre, les délégués ont débattu des rapports qui leur ont été présentés, notamment sur les conclusions des Comités d’audit et financier ainsi que sur les activités du Bureau régional de renforcement des capacités (BRRC) et du Bureau régional de liaison chargé du renseignement (BRLR).

Le Secrétaire général de l’OMD s’est joint aux délégués pour remercier les autorités du Botswana pour l’accueil chaleureux qu’elles ont réservé aux participants ainsi que pour leur hospitalité et l’excellente organisation de la réunion.

Photos

  • Le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya, en compagnie du Ministre des finances et du développement économique du Botswana, Ontefetse Kenneth Matambo, qui a rappelé aux Délégués le rôle important joué par les douanes dans le développement et l’intégration économiques, ainsi qu’à l’appui de la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies

    Le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya, en compagnie du Ministre des finances et du développement économique du Botswana, Ontefetse Kenneth Matambo, qui a rappelé aux Délégués le rôle important joué par les douanes dans le développement et l’intégration économiques, ainsi qu’à l’appui de la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies

    Téléchargez l'image
  • Le Secrétaire général de l’OMD avec les Directeurs généraux des douanes de la région d’Afrique orientale et australe de l’OMD lors la 24ème réunion du Conseil exécutif régional, qui s’est tenue à Gaborone, au Botswana, les 23 et 24 mai 2019

    Le Secrétaire général de l’OMD avec les Directeurs généraux des douanes de la région d’Afrique orientale et australe de l’OMD lors la 24ème réunion du Conseil exécutif régional, qui s’est tenue à Gaborone, au Botswana, les 23 et 24 mai 2019

    Téléchargez l'image
  • Le Secrétaire général Mikuriya en a profité pour mettre en exergue le rôle incontournable que joue la technologie dans la simplification des régimes douaniers et dans le renforcement de l’intégration régionale.

    Le Secrétaire général Mikuriya en a profité pour mettre en exergue le rôle incontournable que joue la technologie dans la simplification des régimes douaniers et dans le renforcement de l’intégration régionale.

    Téléchargez l'image