Tenue du tout premier atelier sur l’initiative de l’OMD relative aux petites économies insulaires (PEI) à Port d’Espagne, à Trinité et Tobago

27 mai 2019

L’Organisation mondiale des douanes (OMD) a organisé, en collaboration avec le Secrétariat du Groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), la Communauté des Caraïbes – Marché commun des Caraïbes (CARICOM), la Conférence douanière inter-caraïbe (CDI) et le pays hôte, Trinité-et-Tobago, un atelier de cinq jours sur une nouvelle initiative de l’OMD concernant essentiellement les difficultés et les opportunités rencontrées par les administrations des douanes dans les petites économies insulaires (PEI), à Port‑d’Espagne, du 13 au 17 mai 2019.  Cet atelier a été financé par le Fonds de réserve de l’OMD, par l’Administration fiscale et douanière du Royaume-Uni (HMRC) et par le Secrétariat de l’ACP via son Programme Tradecom II. L’aide généreuse apportée par ces organisations a permis de réunir 18 administrations des douanes de la région caribéenne, dont certaines ne sont pas membres de l’OMD.  Les administrations ayant participé à l’atelier sont : Anguilla, Antigua-et-Barbuda, les Bahamas, le Belize, les Bermudes, les Îles Vierges britanniques, Curaçao, la Dominique, la République dominicaine, la Grenade, le Guyana, Haïti, la Jamaïque, Montserrat, Sainte Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, le Suriname et Trinité-et-Tobago.

L’initiative relative aux petites économies insulaires est une nouvelle initiative lancée par l’OMD au cours du présent exercice afin que les administrations des douanes des PEI bénéficient d’une attention accrue et d’une aide spécifique. Les PEI, qui sont pour la plupart des États en développement, souffrent de faiblesses et de handicaps sociaux, économiques, commerciaux et environnementaux particuliers qui tiennent à leur taille restreinte, à leur isolement et à leur prédisposition aux catastrophes naturelles.  L’objectif global de cette nouvelle initiative est de trouver des moyens pour remédier à ces difficultés et de proposer des mesures potentielles afin d’aider les PEI à s’intégrer dans les chaînes de valeurs mondiales, tout en renforçant leurs capacités en matière de gestion efficace des risques, de facilitation des échanges, de sécurité et de recouvrement des recettes.

La Directrice générale en exercice des douanes et accises de Trinité-et-Tobago a prononcé le discours d’ouverture de l’atelier.  À cette occasion, elle a encouragé les délégués à avoir l’esprit ouvert, à assimiler, apprendre, partager, à nouer des relations, à créer des réseaux, mais avant tout à rapporter ce qu’ils ont appris dans leur pays respectif et à le mettre à exécution.  Tout au long de la semaine, les experts de l’OMD ont transmis des informations détaillées et des explications concrètes sur les difficultés et les opportunités des administrations des douanes dans les PEI, ainsi que des informations sur l’adhésion aux instruments et outils de l’OMD et leur mise en œuvre, et sur l’Accord de l’OMC sur la facilitation des échanges (AFE) et les avantages en découlant.  Les délégués ont participé à des sous-groupes animés par les experts, afin d’évaluer la situation, les difficultés, les opportunités et les solutions actuelles en matière de facilitation des échanges, de sûreté et de sécurité, de gestion des risques et de recouvrement des recettes.

L’atelier a permis aux participants de se faire une bonne idée des difficultés rencontrées par les administrations des douanes dans les PEI, des outils et des instruments de l’OMD permettant d’y remédier efficacement, de l’importance de la mise en conformité de leur législation nationale/régionale et des modalités d’adhésion à la Convention établissant un Conseil de coopération douanière (OMD) pour ceux qui ne sont pas encore membres de l’OMD.  Des discussions approfondies se sont également tenues sur l’esquisse du projet de Lignes directrices à l’intention des administrations des douanes dans les PEI et sur le Groupe de travail virtuel sur les PEI créé dernièrement et sur ses objectifs, ainsi que sur les modalités de soutien et de participation à l’un et à l’autre. La Directrice générale en exercice des douanes et accises de Trinité-et-Tobago a prononcé le discours de clôture de l’atelier, prenant acte de sa réussite et de son importance pour les administrations douanières des PEI dans les Caraïbes. L’OMD organisera, dans un avenir proche, des événements similaires pour les administrations des douanes des PEI dans les îles du Pacifique et de l’Océan indien.