Soutien politique à la réforme douanière au Burundi

14 mai 2019

À l'invitation de M. Domitien Ndihokubwayo, ministre des finances du Burundi, M. Kunio Mikuriya, Secrétaire général de l'OMD, était à Bujumbura les 13 et 14 mai 2019 pour y exprimer son soutien au processus de modernisation douanière en cours dans ce pays.

M. Mikuriya s'est rendu au poste-frontière à arrêt unique de Kobero, à environ 200 km de Bujumbura, où il a pu observer le fonctionnement de la douane à la frontière avec la Tanzanie. Le Secrétaire général de l'OMD était accompagné par le Commissaire général de l'Office burundais des recettes (OBR), M. Audace Niyonzima, qui lui a expliqué le déroulement des opérations douanières. Une frontière à arrêt unique a été mise en place ici en 2014, en collaboration avec les Services de l'immigration et la Douane de la Tanzanie. Plus de 70% des échanges commerciaux entre les deux pays passent par ce poste-frontière, la majorité des marchandises en transit provenant du port de Dar Es Salaam en Tanzanie.  M. Mikuriya a pris connaissance du système de sélectivité en place, avec un circuit bleu pour les opérateurs économiques agréés et l'utilisation de systèmes d'inspection non intrusive.

Le Secrétaire général de l'OMD a été reçu par le ministre des finances auprès duquel il a sollicité un soutien politique pour une réforme douanière dans quatre domaines : (i) ratification de l'Accord de l'OMC sur la facilitation des échanges ; (ii) ratification de la Convention de Kyoto révisée de l'OMD ; (iii) renforcement du partenariat avec le secteur privé grâce au portail d'information sur le commerce (TIP) ; et (iv) amélioration de l'infrastructure informatique pour faciliter la gestion des risques. Le ministre a accepté de rendre plus visible l'engagement du gouvernement en faveur du développement de l'environnement commercial, en procédant à la ratification d'instruments internationaux. Il a également réaffirmé qu'il était favorable à ce que davantage de ressources soient allouées à l'OBR.

M. Mikuriya a visité aussi le poste-frontière de Gatumba entre le Burundi et la République démocratique du Congo, où la douane traite des produits agricoles commercialisés par de petits opérateurs commerciaux. À cet endroit, quelque 5 000 individus traversent chaque jour la frontière en fonction des autorisations du Service de l'immigration.


Photos

  • Kunio Mikuriya et Domitien Ndihokubwayo, ministre des finances du Burundi

    Kunio Mikuriya et Domitien Ndihokubwayo, ministre des finances du Burundi

    Téléchargez l'image
  • De droite à gauche: Audace Niyonzima, Commissaire général de l'Office burundais des recettes, Kunio Mikuriya, Domitien Ndihokubwayo, ministre des finances, et Mme Salome Ndabahariye, secrétaire permanente du ministre

    De droite à gauche: Audace Niyonzima, Commissaire général de l'Office burundais des recettes, Kunio Mikuriya, Domitien Ndihokubwayo, ministre des finances, et Mme Salome Ndabahariye, secrétaire permanente du ministre

    Téléchargez l'image