L’OMD participe à la 41ème Conférence annuelle de la Conférence douanière inter-caraïbe

29 mai 2019

À l’invitation de la Conférence douanière inter-caraïbe (ou Caribbean Customs Law Enforcement Council (CCLEC)), le Secrétaire général adjoint de l'OMD, Ricardo Treviño Chapa, a participé à la 41ème Conférence annuelle de la CCLEC qui s’est déroulée à La Havane, à Cuba, du 20 au 24 mai 2019.  

Au cours de la cérémonie d'ouverture, le Secrétaire général adjoint Treviño Chapa a évoqué l’importance de la coordination entre autorités douanières et a également présenté certaines activités de l’OMD qui sont pertinentes pour la région. Il a mis en lumière les progrès réalisés sur l’initiative relative aux petites économies insulaires, qui devra être examinée par la Commission de politique générale de l'OMD lors de sa session de décembre, cette année, ainsi que le lancement du nouveau Projet COLIBRI, qui vise à renforcer la surveillance des petits aéronefs privés, tant des avions d’affaires utilisant les aéroports internationaux que des petits avions clandestins, qui représentent un grand problème sur le territoire des Caraïbes.

M. Treviño Chapa a également informé les délégués des avancées du Groupe de travail de l’OMD en charge de l’examen complet de la Convention de Kyoto révisée (CKR). Si l’OMD continue de travailler sur l'élaboration de normes internationales, sur la promotion de la coopération et sur l’exécution d’activités de renforcement des capacités, les Membres sont en train de définir leurs priorités en vue de la prochaine stratégie triennale de l’Organisation et dans ce cadre, il est clairement apparu que la révision complète de la CKR, qui constitue l’instrument phare sur les régimes douaniers, doit figurer parmi les plus grandes priorités du prochain triennat.

Le Groupe de travail a débattu d'importantes questions : 1) l’importance du rôle de la CKR pour la promotion de régimes douaniers modernes et efficaces, tout en soulignant le besoin de trouver des solutions qui permettent de faciliter le commerce et de garantir la sécurité ; 2) l'importance de maintenir la nature contraignante de la CKR tout en reconnaissant qu’il est nécessaire d’incorporer dans la Convention un mécanisme de mise à jour périodique ; 3) le besoin de mettre au point un mécanisme solide de mise en œuvre, passant par un suivi, la présentation de rapports et une évaluation ; et 4) le besoin impérieux de s’éloigner des systèmes de déclaration traditionnels fondés sur des procédures papier afin d’intégrer l’utilisation la plus large possible de la soumission de données électroniques, à travers toutes les procédures douanières dans leur ensemble.

La Conférence a compté sur la participation de représentants des autorités douanières des Caraïbes et d’autres parties prenantes, parmi lesquelles des organisations internationales, des autorités chargées de la règlementation frontalière et des représentants locaux. Les intervenants suivants ont été invités à adresser quelques mots à l’assemblée : Nelson Cordoves Reyes, Directeur de la Douane de Cuba, Jean Herby Nelson, Président du Conseil exécutif de la CCLEC, Mme Meisi Bolaños, Ministre des finances et des prix de Cuba, et Menno Snel, Secrétaire d’État chargé des finances des Pays-Bas.

Au cours de la réunion, une cérémonie officielle a été organisée au cours de laquelle la nouvelle Organisation des douanes des Caraïbes a été officiellement établie, fournissant à la région un instrument juridique qui renforcera sa coordination régionale et alignera ses intérêts et ses priorités sur les programmes et les activités de l’OMD.