Le Secrétaire général de l’OMD aborde l’avenir de la communauté douanière avec des chercheurs universitaires et des représentants du secteur privé

06 septembre 2019

Le 3 septembre 2019, le Secrétaire général de l'OMD, Kunio Mikuriya, a présenté une conférence magistrale à l’université Aoyama Gakuin, à Tokyo, au Japon, devant un public de chercheurs universitaires de l’OMD.  Vingt-et-un chercheurs, issus de diverses administrations Membres de l’OMD et qui suivent le programme de master en finance publique à l’Institut universitaire national d’études politiques (GRIPS) ou en gestion stratégique et droits de propriété intellectuelle à l’université Aoyama Gakuin, avaient fait le déplacement pour l’occasion.

Dans son exposé, le Secrétaire général de l’OMD s’est attardé sur les changements constants intervenant dans l’environnement douanier mais aussi sur les priorités de l’OMD, définies à travers le processus de planification stratégique de l’Organisation, ainsi que sur leur mise en œuvre pratique par les Membres.

La séance interactive qui a suivi a permis à M. Mikuriya de répondre aux questions qui lui ont été posées et d’entendre les observations des participants.  Le Secrétaire général s’est référé à plusieurs reprises à la situation des chercheurs universitaires de l’OMD dans leur pays respectif, évoquant par la même occasion la contribution de l’OMD à la promotion de l’intégration régionale et aux objectifs de développement durable des Nations Unies.  Il a également encouragé les étudiants à rejoindre la communauté d’experts de données en douane afin de permettre aux administrations douanières d’exploiter pleinement le potentiel de la science des données.

Les professeurs des deux universités, qui ont également participé à la conférence, se sont réjouis du soutien apporté par l’OMD et par le Japon.  En retour, le Secrétaire général Mikuriya a salué la qualité du Programme, qui représente un bel exemple du partenariat existant entre les douanes et les institutions universitaires dans le but de répondre à la question cruciale de la modernisation douanière, afin de favoriser le développement des ressources humaines à travers la connaissance, les compétences en matière de gestion et les réseaux.  Il a présenté aux chercheurs universitaires ses meilleurs vœux de succès pour leur future carrière dans la douane, leur rappelant qu’ils seront certainement appelés à contribuer à la définition des priorités douanières dans les années à venir.

Le Secrétaire général avait également présenté un exposé spécial, le 2 septembre 2019, devant l’Association des tarifs du Japon, qui fêtait son 70ème anniversaire, à Tokyo, en présence de plus de 250 participants.  Dans le contexte international actuel, les membres de l’Association, qui représentent avant tout le secteur du commerce, étaient particulièrement intéressés d’entendre les réflexions du Secrétaire général sur les thèmes d’actualité concernant les échanges commerciaux, notamment sur la mondialisation, la régionalisation et les systèmes commerciaux multilatéraux, ainsi que sur le commerce électronique, la technologie et la sécurité de la chaîne logistique commerciale.  M. Mikuriya a informé les participants des réponses définies par la douane face à ces défis, évoquant aussi les possibilités qu’offre la situation actuelle.  Il a conclu son intervention en exprimant l’espoir que l’attention accrue que porte la communauté des affaires à l’avenir des douanes et des systèmes commerciaux permettra de renforcer les partenariats douane-entreprises partout dans le monde.