L’Algérie franchit un premier pas pour se doter d’un laboratoire des douanes

26 mars 2020

Dans le cadre du Programme UE-OMD sur le Système harmonisé en Afrique, financé par l'Union européenne, l’OMD a organisé un atelier national au profit de la Direction Générale des douanes algériennes afin d’évaluer les plans d’action adaptés en vue de mettre en place un laboratoire des douanes en Algérie.  L'atelier s'est déroulé à Alger du 9 au 12 mars 2020 et était animé par deux experts chimistes venant des douanes belge et espagnole.

Mr. Saci Toufik, Directeur de la fiscalité et des bases de taxation de la Direction génerale des douanes algériennes, a souligné l’importance des travaux d’analyse effectués par les laboratoires des douanes aux fins du recouvrement des recettes, de la protection de la société et de l’environnement ainsi que de la facilitation des échanges et la modernisation des douanes.  Il a remercié le Secrétariat de l’OMD et l'Union européenne pour le soutien et la collaboration pour l’organisation de cet atelier qui fut un forum de discussions et réflexions pertinentes et une première étape très importante dans le processus de la mise en œuvre d’un laboratoire des douanes en Algérie.

Les participants ont pu échanger avec les experts sur différents aspects afférents à l’importance d’un laboratoire des douanes, son rôle et le processus de sa mise en place.  Les discussions ont aussi porté sur le Manuel de l’OMD destiné aux laboratoires des douanes, les procédures d'échantillonnage, les différents types de substances contrôlées, les questions de sécurité et de sûreté, ainsi que sur la gestion des laboratoires des douanes basée sur la norme ISO 17025.  Les experts ont également partagé des informations relatives à l’infrastructure et à la conception de Laboratoires des douanes de différentes tailles, y compris les Laboratoires mobiles, en se basant sur des exemples en Europe.

L’atelier était aussi une occasion ou les participants ont pu aborder et discuter sur leurs besoins en matière de travaux d’analyse et des domaines pertinents de la méthodologie analytique.  Les différentes discussions ont permis d’évaluer les plans d’action possibles en vue d’établir un laboratoire de douanes dans le pays.  Les conclusions et plans d’action ont été présentés au Directeur de la fiscalité et des bases de taxation à l’issue de l’atelier et serviront de base pour la suite des travaux de la mise en œuvre d’un laboratoire des douanes en Algérie.

Pour plus de détails, veuillez contacter : capacity.building@wcoomd.org