Projet conjoint OMD/JICA sur la facilitation des échanges en Afrique

L’Organisation mondiale des douanes (OMD) s’est employée à renforcer son soutien aux administrations douanières à travers une collaboration accrue avec plusieurs partenaires d’aide au développement comme l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA). Dans le cadre du processus de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD), la JICA a consacré des investissements importants au développement de couloirs commerciaux en Afrique et y soutient plusieurs projets de renforcement des capacités douanières. Parmi les efforts entrepris, l’OMD et la JICA ont lancé en juillet 2016 le Projet conjoint OMD/JICA sur la facilitation du commerce en Afrique (le «Projet conjoint») qui vise à renforcer le soutien apporté aux administrations douanières en Afrique dans le cadre d’un partenariat d’assistance. Depuis lors, le Projet conjoint OMD/JICA soutient les administrations douanières d’Afrique orientale, occidentale et australe.

En Afrique de l’Est, le Projet conjoint appuie les efforts de cinq pays, à savoir le Burundi, le Kenya, le Rwanda, la Tanzanie et l’Ouganda, dans le cadre de son Projet actuel de facilitation des échanges et de contrôle des frontières d’une durée de trois ans et demi (Projet FE et CF).  Ce projet vise à renforcer les capacités des douanes en matière de facilitation du commerce et de contrôle des frontières en mettant l’accent sur la gestion des risques, le contrôle a posteriori (CAP) et le programme Global Shield (PGS). Le Programme des Maîtres Formateurs (PMF) mené dans le cadre du Projet FE et CF démontre parfaitement l’intérêt du Projet conjoint. Le PMF est un programme conjoint de l’OMD et de la JICA qui a pour objet de développer une capacité de formation plus durable et indépendante au sein des administrations douanières. Dans le cadre de ce programme, 5 administrations douanières ont constitué, par le biais d’une série d’activités progressives, un vivier d’environ 90 maîtres formateurs (MF) et elles dispensent désormais activement des formations en Afrique de l’Est. Il convient de noter qu’un certain nombre de ces formateurs sont désormais des experts accrédités par l’OMD et contribuent aux activités de renforcement des capacités de l’OMD dans les pays africains. Le projet FE & CF actuel poursuit ses efforts pour élargir le vivier d’experts et déploie le PMF dans le domaine du CAP.

Face au succès remarquable du PMF en Afrique de l’Est, l’OMD et la JICA sont convenues d’offrir un soutien similaire aux pays d’Afrique australe et occidentale situés le long des couloirs commerciaux soutenus par la JICA dans ces régions. À l’instar de l’Afrique occidentale, le PMF sur «l’évaluation en douane» a été lancé en Afrique australe avec la participation de fonctionnaires des douanes du Botswana, du Mozambique, du Malawi, de la Zambie et du Zimbabwe et le PMF sur «l’analyse du renseignement » a été lancé avec la participation de fonctionnaires des douanes du Bénin, du Burkina Faso, de Côte d’Ivoire, du Ghana, du Nigeria et du Togo.

Au terme de ce Programme, les participants devraient être un atout pour la région et jouer un rôle important dans le cadre des formations dispensées non seulement dans leurs administrations respectives, mais aussi auprès de l’ensemble des membres des régions AOA et AOC de l’OMD.

Dernières nouvelles Autres nouvelles