Le Programme Columbus

Le Programme Columbus introduit en 2007 les principes d’appropriation et de gestion axée sur les résultats dans le cadre de l’exécution des activités de renforcement des capacités de l’OMD.  Les principes du renforcement des capacités de l’OMD sont illustrés par les 3 phases que comprend le soutien de l’OMD en matière de renforcement des capacités :

  • La phase de diagnostic ;
  • La phase de planification stratégique et de mise en œuvre, et
  • La phase de surveillance et d’évaluation.

Les trois phases de l’approche Columbus

Qu’il s’agisse d’un soutien sur mesure dans le cadre du programme Mercator, du Cadre de normes SAFE, du développement de l’éthique ou de tout autre initiative de l’OMD, les activités de soutien de l’OMD dans ces domaines s’appuient sur les trois phases de la méthodologie Columbus (établissement d’un diagnostic, planification et mise en œuvre, surveillance/évaluation)

Phase 1 – Evaluation des besoins

Une évaluation des besoins est réalisée par des experts accrédités de l’OMD.  Ces experts s’entretiennent avec les décideurs de la politique douanière, les hauts responsables des douanes et autres parties prenantes comprenant des membres du secteur privé et d’autres organismes de réglementation transfrontalière.  Le rapport formulé à la suite du diagnostic permet d’établir une analyse des lacunes et fournit un certain nombre de recommandations.  Les nouveaux Membres de l’OMD peuvent opter pour la réalisation d’un diagnostic complet couvrant la totalité ou la quasi-totalité des principaux domaines relevant du Cadre de diagnostic de l’OMD, à savoir :

  • La gestion stratégique
  • Les ressources
  • Le cadre juridique
  • Les procédures et systèmes douaniers
  • La technologie de l’information et de communication
  • La coopération externe, la communication et les partenariats
  • La gouvernance.

Phase 2 – Mise en œuvre

La deuxième phase comprend l’ensemble des activités entreprises par les Membres bénéficiaires visant à mettre en œuvre les recommandations qui ont été formulées.  L’appui de l’OMD porte sur les matières suivantes :

  • Etablissement d’une stratégie et d’une structure de gestion ;
  • Amélioration des données de référence, introduction ou amélioration de la mesure de la performance, et évaluation des progrès réalisés (par l’étude sur le temps nécessaire à la mainlevée des marchandises, par exemple) ;
  • Recherche d’appui politique aux programmes de développement (par l’engagement des parties prenantes, par exemple) ;
  • Engagement des donateurs aux fins de garantir un financement durable des programmes de développement et promouvoir des relations durables ; et
  • Fourniture de conseils indépendants couvrant l’ensemble des fonctions et des processus opérationnels de la douane.

Phase 3 – Surveillance et évaluation

La troisième phase présente une approche cohérente de surveillance et d’évaluation des progrès réalisés s’agissant des programmes de développement, par le truchement de :

  • rapports réguliers établis par les Membres
  • missions de contrôle intermédiaire ;
  • contrôles spécifiques exercés par les principaux Comités de pilotages ; et
  • contrôles réalisés par un groupe indépendant de pairs.

De nombreux outils de renforcement des capacités de l’OMD ont été développés dans le cadre du programme Columbus ; il s’agit d’outils vivants, constamment actualisés ; à titre d’exemple entre autres, le Cadre de diagnostic, le Recueil de l’OMD visant à développer le renforcement des capacités, la Cadre de normes SAFE, CLiKC! – la plate-forme d’apprentissage en ligne de l’OMD.

En 2014, le Programme Mercator a été mis en place. Il s’appuie sur la méthodologie Columbus  et constitue maintenant  l’outil principal de l’OMD s’agissant de soutenir les Membres à mettre en œuvre les dispositions de l’Accord de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur la facilitation des échanges (AFE).