Bienvenue sur le site web de l'OMD.

Veuillez indiquer votre préférence linguistique

Partenaires

03 octobre 2012

Donateurs

Agence canadienne de développement international (ACDI)

L'Agence canadienne de développement est le principal organisme responsable de l'aide au développement au Canada.

 

Agence norvégienne pour le développement international (NORAD)

L’Agence norvégienne pour le développement international (NORAD) est une direction du ministère norvégien des Affaires étrangères (MAE). L’Agence agit en tant que centre d’expertise pour l’évaluation, l’assurance qualité et la diffusion des résultats de la coopération norvégienne pour le développement.

 

Agence suédoise de coopération internationale pour le développement (SIDA)

L'Agence suédoise de coopération internationale pour le développement (SIDA) travaille à réduire la pauvreté selon les orientations décidées par le parlement suédois ainsi que son gouvernement. L'objectif majeur de l'agence de la Coopération suédoise pour le développement est de permettre aux populations défavorisées d'être capables d’améliorer leurs conditions de vie.

 

Banque asiatique de développement

Depuis sa fondation en 1966, la BAD travaille à l'amélioration de la vie des populations en Asie et dans le Pacifique. Que ce soit grâce à des investissements dans les infrastructures, les services de soins de santé, les systèmes de gestion financière et public, ou en aidant les nations se préparer à l'impact du changement climatique ou à mieux gérer leurs ressources naturelles, la BAD aide les pays en développement membres à se transformer en des économies modernes intégrées les unes avec les autres et le reste du monde.

 

La Banque Interaméricaine de développement (BID)

La BID est la principale source de financement multilatéral et d'expertise pour un développement économique, social et institutionnel durable en Amérique latine et dans les Caraïbes. Le Groupe de la BID est composé de la Banque interaméricaine de développement, de la Société interaméricaine d'investissement (SII) et du Fonds multilatéral d'investissement (MIF). La SII concentre son appui sur les petites et moyennes entreprises, tandis que le MIF s’efforce de promouvoir la croissance du secteur privé au moyen de dons et d’investissements axés principalement sur les microentreprises.

 

Banque mondiale

Le Secrétariat a efficacement poursuivi et renforcé sa coopération avec la Banque mondiale. L’OMD a mis à sa disposition certains de ses instruments les plus utiles aux fins de leur promotion et de l’élargissement de leur utilisation. Le logiciel pour l’Etude de l’OMD relative au temps nécessaire pour la mainlevée, conçu en coopération avec la Banque mondiale, a été mis à la disposition des Membres de l’OMD et de ceux de la Banque mondiale à titre gracieux.

Le Secrétariat participe aux projets de réforme et de modernisation douanière de la Banque mondiale et à ses ateliers sur la facilitation des échanges. La Banque mondiale a lancé un projet visant à aider les pays à participer davantage aux négociations de l’OMC sur la facilitation des échanges. Ce projet a pour objet de présenter un large éventail de possibilités permettant de mettre en place un mécanisme de coordination dans un pays, d’y instaurer des moyens de communication efficaces et d’appuyer la personne qu’il a chargée de représenter ses intérêts au cours des négociations sur la facilitation des échanges à Genève. La Banque mondiale concentre son rôle sur le soutien qu’elle apporte aux fins de la création de mécanismes à cet égard et invite des organisations spécialisées, par exemple l’OMD, s’agissant des questions douanières, à se joindre à son équipe pour aider le pays concerné à étudier les éléments pertinents lors de l’examen des propositions de l’OMC.

 

La Communauté économique eurasiatique (CEEA)

La CEEA comporte 5 des 12 Etats de la Communauté des Etats intégrés: la Russie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Tadjikistan et le Kirghizstan. Le Traité l’instituant a été signé en 2000 et un espace économique commun existe depuis le 1er janvier 2010. Un PdA a été signé entre l’OMD et la CEEA en 2006.

 

Gouvernement finlandais

En 2011, l'OMD et la Finlande ont signé un accord pluriannuel sur le renforcement des capacités dans la région Afrique orientale et australe (AOA). Cet accord consiste à renforcer le commerce des pays au sein de cette région et à l'échelle internationale, en facilitant davantage les échanges et en améliorant la coopération entre les différents organismes aux frontières tout en renforçant la sécurité pour la société. Des projets sont engagés via le Bureau régional de renforcement des capacités de l'OMD (BRRC) de Nairobi, sous la responsabilité globale de l'OMD. Le BRRC assure la coordination régionale,et les services de soutien en matière de renforcement des capacités contribuent au développement des douanes de la région à tous les niveaux.

 

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)

Le partenariat entre l’Organisation mondiale des douanes (OMD) et l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) est fondé sur un Protocole d’accord (PDA) conclu en novembre 1996. L’ONUDC et l’OMD ont œuvré avec succès ensemble dans le cadre d’un certain nombre d’activités internationales. Le projet le plus récent entrepris en commun est le projet appelé ‘’Programme mondial de contrôle des conteneurs ONUDC- OMD’’. Un Protocole d'accord entre l'OMD et l'ONUDC a été signé le 6 février 2012.

 

JICA

La JICA, organisme d’exécution de la politique du Japon en matière d’assistance officielle au développement, a pour mission d’aider et de soutenir les pays en développement. Conformément à sa vision d’un « développement ouvert et dynamique », la JICA contribue à résoudre les problèmes des pays en développement en utilisant les outils les plus appropriés des diverses méthodes d’assistance (coopération technique, prêts, bourses d’assistance officielle au développement etc.), dans le cadre d’une approche combinée régionale, nationale et axée sur les problèmes.

 

Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)

Suite à la coopération entre l’OMD et l’OSCE, le Conseil de l’OSCE réuni à Vienne, Autriche, en juillet 2005, a élaboré une Décision à l’appui du Cadre de Normes visant à sécuriser et à faciliter le commerce mondial (connu sous le nom de SAFE). Le Conseil de l’OSCE a décidé d’inviter instamment ses membres, qui sont également membres de l’OMD, à signer la Lettre d’intention aux fins de la mise en œuvre du SAFE, s’ils ne l’ont pas encore fait. L’OSCE a également proposé d’apporter son assistance pour les projets de renforcement des capacités relatifs au SAFE.

 

Royaume-Uni, Département chargé du développement international (DFID)

Le Département chargé du développement international (Department for International Development, DFID) dirige les activités du Royaume-Uni visant à mettre un terme à l'extrême pauvreté, en réduisant les inégalités des chances que nous observons aujourd'hui de par le monde et les inégalités en termes de création de richesse et de croissance durable. Grâce à un partenariat avec des organismes multilatéraux comme l'OMD, le DFID est en mesure d'élargir l'étendue et la portée de l'aide fournie par le Royaume-Uni, sur la base de résultats efficaces et d'un bon rapport entre coût et qualité.

 

Secrétariat du Commonwealth

Le Secrétariat du Commonwealth (ComSec) est l’organe d’exécution principal de l’organisation intergouvernementale du Commonwealth, responsable de la mise en œuvre des décisions de cette association regroupant 54 gouvernements. Sa mission est de travailler en faveur des populations et des gouvernements du Commonwealth, pour la promotion de la paix, la démocratie et la bonne gouvernance, ainsi que de constituer un promoteur de consensus et une source d’assistance pour le développement durable et la réduction de la pauvreté dans ses pays membres.

 

Union africaine (UA)

L'Union africaine est le successeur de l'OUA (l'Organisation de l'unité africaine). Elle aspire à encourager le développement économique et la stabilité politique par la coopération accrue entre ses membres. Un Protocole d'accord entre l’OMD et l’UA a été signé le 25 juin 2010.

 

Union européenne

Le Secrétariat de l’OMD coopère avec les organes pertinents de la Commission de l’UE tels que la Direction générale Fiscalité et Union douanière (TAXUD) et l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) afin de renforcer les mesures prises pour lutter contre tous les types de fraude rencontrés par la douane

 

Institutions académiques

Centre d'études des douanes et accises, Université de Canberra, Australie

L'Université de Canberra abrite le Centre d'études douanières et fiscales et entretient une coopération proche avec le Bureau régional pour le renforcement des capacités de l'OMD basé au Kenya. Le Protocole d'accord entre l'OMD et l'Université de Canberra a été signé le 3 janvier 2001.

 

International Network of University Management Group (INCU)

L’INCU a été créé en vue de fournir à l’OMD et à d’autres organisations un point de contact unique avec les universités et les instituts de recherche qui travaillent activement dans le domaine de la recherche et de la formation en matière douanière. L’INCU a également pour objet de constituer une ressource globale pour les gouvernements et le secteur privé, et une source pédagogique pour les étudiants qui souhaitent approfondir leurs connaissances dans le domaine de la gestion douanière et de l’administration, ainsi que de la gestion de la logistique et des échanges internationaux. Le Protocole d’accord entre l’OMD et l’INCU a été signé le 30 septembre 2009.

 

Leeds Metropolitan University, Royaume-Uni

Basé dans la ville de Leeds, l’Université est l'une des plus populaires du pays. Le Protocole d'accord entre l'OMD et l'Université a été signé le 24 janvier 2007.

 

Université technique de Riga, Lettonie

L’Université technique de Riga est la première université technique dans les pays baltes Le Protocole d’accord entre l’OMD et l’Université a été signé le 25 septembre 2005.

 

Université du Costa Rica, Costa Rica

L'Université du Costa Rica est l'une des grandes universités de recherche au sein du pays et de l’Amérique centrale. Le Protocole d’accord [en, es] entre l’OMD et l’Université a été signé en juillet 2008.

 

Université du Havre, France

L'Université du Havre est située dans le département de la Seine-Maritime en Haute-Normandie. Le Protocole d’accord entre l’OMD et l’Université du Havre a été signé en juin 2005. 

 

Université de Munster, Allemagne

L'Université de Munster est une université publique située dans la ville de Munster en Allemagne. Elle fait partie de la Deutsche Forschungsgemeinschaft, une des principales sociétés universitaires de recherche allemandes. L'Université de Munster propose un Master Administration des douanes. Le Protocole d’accord entre l’OMD et l’Université a été signé en novembre 2005.

 

Université de Vérone, Italie

L'Université de Vérone (Università degli Studi di Verona) est une université récemment fondée et située à Vérone, dans le nord-ouest d’Italie. L’Université de Vérone a commencé ses activités en 1982. Le Protocole d'accord entre l'OMD et l'Université a été signé le 29 avril 2009.

 

Université Saints Cyrille et Méthode, ancienne République yougoslave de Macédoine

L’Université Saints Cyrille et Méthode, basée à Skopje, est la plus grande université de L’ancienne République yougoslave de Macédoine. Le Protocole d'accord entre l'OMD et l’Université a été signé le 10 mai 2007. 

 

Université Zayed, Émirats Arabes Unis

L’Université Zayed a été créé en 1998 et est le plus récent organisme d’enseignement supérieur des Émirats Arabes Unis.