Cybercriminalité

Toutes les administrations des douanes sont soumises à des pressions accrues pour suivre le rythme des dernières évolutions et avancées contribuant à assurer une circulation plus fluide et efficace des marchandises et des personnes tout en permettant de protéger la société contre les menaces posées par les échanges illicites. Pour pouvoir s’acquitter de cette double responsabilité, les douanes sont également de plus en plus dépendantes des systèmes informatiques complexes, très rapides et en réseau, qui sont à présent largement répandus. Malheureusement, ces innovations technologiques sont également utilisées par des groupes criminels qui profitent des possibilités et de l’anonymat offerts par celles-ci pour se livrer à une gamme diverse d’activités illégales.

La cybercriminalité est aujourd’hui l’un des domaines de la criminalité qui connaît la plus forte croissance. Un cyber-crime se définit comme une infraction commise par le biais d’un support électronique d’information, d’un ordinateur et de systèmes informatiques en réseau. Les administrations des douanes doivent disposer de l’équipement adéquat pour pouvoir lutter contre ces infractions complexes commises dans le cyber-espace et qui posent de nombreux défis et difficultés, notamment lorsqu’il s’agit d’identifier les auteurs de celles-ci et de contrecarrer leurs projets.

Face à ce constat, le 3ème Groupe de travail sur la cybercriminalité a recommandé (lors de sa réunion en 2000) la création d’un groupe d’experts spécialisés qui aurait pour mission d’examiner cette large gamme de défis et difficultés en lien avec la délinquance électronique et de réfléchir à des moyens d’y remédier. C’est ainsi que le Groupe d’experts sur la délinquance électronique (GEDE) a été créé en 2001 et que sa constitution et son mandat ont été approuvés par le Conseil de l’OMD en 2002.

Le GEDE met à la disposition de l’OMD des experts spécialistes de divers questions et aspects en lien avec la cybercriminalité, qui la conseillent sur la stratégie et les mesures pratiques recommandées pour permettre aux administrations membres de lutter plus efficacement contre ce type particulier de crimes. Ces spécialistes se réunissent une fois par an pour travailler à l’élaboration de documents d’orientation expliquant les avancées technologiques utiles pour répondre aux besoins des administrations douanières modernes et les appuyer au mieux dans leurs activités de terrain. Le domaine d’expertise du GEDE couvre un large éventail de sujets allant de la criminalistique informatique aux conditions préalables à remplir pour mettre en place une unité de lutte contre la cybercriminalité en passant par les logiciels d’analyse et d’exploration de données. L’OMD et le GEDE assistent également les Membres dans le cadre de l’organisation d’ateliers consacrés aux méthodes d’enquêtes dans le domaine de la cybercriminalité et à la criminalistique informatique.

Vous trouverez une description plus détaillée de la mission du GEDE dans le mandat (réservé aux membres) de ce groupe.