Bienvenue sur le site web de l'OMD.

Veuillez indiquer votre préférence linguistique

Réseau douanier de lutte contre la Fraude (CEN)

Les administrations douanières jouent partout dans le monde un rôle important en matière de lutte contre le crime transnational. Afin d’être efficaces, elles doivent disposer du matériel informatique et des logiciels nécessaires, et posséder les connaissances et les compétences requises pour mettre en œuvre des procédures douanières simplifiées et améliorées au moyen de techniques opérationnelles modernes. À l’heure où le numérique prédomine, l’échange rapide d’informations entre les pays, les agences et le personnel de première ligne constitue l’un des facteurs clés d’un contrôle frontalier efficace et du démantèlement du commerce illicite. Confrontée à la tâche de promouvoir une meilleure connectivité et davantage d’interactions harmonieuses, l’OMD valorise de plus en plus la technologie et l’innovation.

Le Réseau douanier de lutte contre la fraude de l’OMD est devenu opérationnel en 2000, mais depuis, la suite CEN s’est étendue pour inclure un certain nombre d’applications autonomes. Complémentaires et compatibles par nature, ces applications fournissent aux douanes des outils mettant en œuvre les technologies les plus récentes au sein d’un réseau mondial sécurisé afin de relever avec succès les défis de l’ère numérique.

Réseau douanier de lutte contre la fraude (CEN)

En tant que pionnière de la suite CEN, l’application CEN a été conçue pour assister la communauté douanière de lutte contre la fraude en rassemblant des données et des informations à des fins de renseignement. Ce module sert de répertoire central pour les informations liées à la lutte contre la fraude. Son succès repose sur le flux régulier de données de qualité fournies par la totalité des Membres de l’OMD.

Une version actualisée de l’application CEN a été présentée en 2011. Au cœur de l’application réside une base de données de saisies et d’infractions ainsi que des photos requises pour l’analyse du trafic illicite dans les divers domaines de compétence des douanes. Un composant de communication facilite la coopération entre les utilisateurs au niveau international, tandis que le site Web du CEN offre à ces derniers la possibilité de consulter des publications variées liées à la lutte contre la fraude, telles que des alertes, des rapports analytiques et des bulletins d’informations.

Dans le cadre des efforts constants visant à améliorer l’application, de nouvelles fonctions et caractéristiques sont introduites périodiquement pour faire en sorte que le système soit de plus en plus convivial. Qu’il s’agisse d’accessibilité par le biais de tous les navigateurs, de notifications automatiques de l’expiration des mots de passe ou d’une fonction puissante de recherche de cas ou de photographies, la capacité d’extraire des résultats de recherche vers un tableau Excel ou à charger un nombre important de cas simultanément via la capacité automatique de chargement, l’application CEN se développe afin de répondre aux besoins d’utilisateurs du monde entier qui soumettent chaque jour leurs idées dans le forum de discussion du CEN.

L’application CEN est essentiellement un outil analytique. Ses fonctions permettent aux utilisateurs d’exploiter les données, ce qui est crucial en termes de définition de stratégies, de préparations d’indicateurs de risques et d’identification de tendances. La base de données MS Access qui peut être téléchargée à partir du CEN, tandis que la fonction intégrée de statistiques facilite la conversion de ces données en résultats pratiques. Les renseignements sont un élément essentiel de la lutte contre la fraude et l’application CEN permet à tous les Membres de l’OMD d’accéder à une masse critique d’informations formant la base des renseignements.

Pour commencer à utiliser l'application CEN, veuillez retourner le formulaire d'accès à cis@wcoomd.org.

Réseau douanier national de lutte contre la fraude (nCEN)

Le Réseau douanier national de lutte contre la fraude (nCEN) est un système développé par l’OMD pour assister les administrations douanières dans la collecte et le stockage des informations relatives à la lutte contre la fraude au niveau national, doté en outre de la capacité d’échanger ces informations aux niveaux régional et international. Au travers de l’adoption du nCEN, les administrations ont la capacité de gérer des informations sur tous les aspects de leurs fonctions de lutte contre la fraude, y compris les saisies et les infractions ainsi que les personnes ou entités commerciales suspectées, au sein d’un système national moderne pouvant être autonome ou utilisé au sein d’un environnement en réseau. L’interface de communication des informations (Icomm) incluse dans le nCEN permet aux administrations d’échanger des données avec d’autres utilisateurs du nCEN à condition qu’existe un principe juridique, ou de transférer des composants non personnels des données directement vers la base de données mondiale du CEN.

En tant que première étape du processus détaillé de mise en œuvre à l’échelon mondial, un document de référence présentant un questionnaire et des directives de sécurité ont été envoyés à tous les Membres de l’OMD en 2012. L’évaluation des questionnaires et des missions de pré-déploiement sont effectuée afin d’identifier et de réduire les risques potentiels associés au plan de mise en œuvre. Suite à la fourniture de matériel informatique et à l’installation du logiciel nCEN, des ateliers de formation, probablement associés à une formation à l’analyse de renseignements, sont organisés aux niveaux régional et national.

Afin de faire face aux défis de l’ère numérique, les administrations douanières doivent s’engager en faveur de l’amélioration et de la modernisation continues de leurs procédures et techniques opérationnelles. Dans une économie mondialisée reposant sur l’informatisation des informations, le nCEN permet aux administrations douanières de prendre des mesures importantes quant à l’orientation à suivre pour favoriser une bonne gouvernance, la facilitation des échanges, une lutte contre la fraude plus stricte et en fin de compte le développement durable et la croissance économique.

Pour plus d'informations sur le nCEN, veuillez contacter ncen@wcoomd.org.

L’outil de communication du Réseau douanier de lutte contre la fraude (CENcomm)

Nous sommes en passe de devenir une économie mondiale reposant sur la communication d’informations. L’évolution de la technologie dans nos vies quotidiennes a favorisé les communications mondiales rapides tandis que la mise en réseau commerciale et sociale façonne notre société moderne. La capacité à échanger et à diffuser des informations dans un environnement sécurisé, notamment lorsque le temps presse, est impérative pour les douanes durant les opérations spéciales de lutte contre la fraude transfrontières. Tenant compte de cela, le CENcomm a été conçu comme un système de communication basé sur le Web autorisant un groupe fermé de fonctionnaires à échanger des messages en temps réel via des canaux cryptés durant une opération ou un projet.

Encouragée par son succès et désireuse de répondre aux attentes des utilisateurs, l’OMD a renforcé la personnalisation du système pour satisfaire aux besoins d’opérations ou de groupes d’utilisateurs spécifiques. Par exemple, les membres d’un groupe fermé d’utilisateurs peuvent échanger des informations de manière standardisée en utilisant des modèles disponibles dans le CENcomm, qui peuvent être modifiés sur demande afin d’inclure uniquement les champs de données qui sont pertinentes à l’opération. Par la suite, les organisateurs de l’opération peuvent extraire ces données à des fins d’analyse.

Accessible par Internet, 24h par jour, sans barrière linguistique puisqu’il est disponible dans cinq langues différentes, le CENcomm est devenu synonyme de communication mondiale pour les agents chargés de la lutte contre la fraude.

Pour demander l'utilisation de CENcomm pour votre opération, veuillez renvoyer la fiche d'info opérationnelle à cis@wcoomd.org.