Coopération avec d'autres organisations inter-gouvernementales

Organisation de coopération et de développement économique (OCDE)

L’OMD a collaboré avec l’OCDE dans le cadre de plusieurs projets. L’OCDE a poursuivi son étude sur les coûts de mise en place et de mise en oeuvre des mesures de facilitation du commerce, en coopération avec d’autres organisations intergouvernementales comme la CESAP/ONU. L’OMD a contribué à ces travaux en effectuant des études dans plusieurs administrations Membres et en participant aux réunions de l’OCDE.

Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE)

Suite à la coopération entre l’OMD et l’OSCE, le Conseil de l’OSCE réuni à Vienne, Autriche, en juillet 2005, a élaboré une Décision à l’appui du Cadre de Normes visant à sécuriser et à faciliter le commerce mondial (connu sous le nom de SAFE). Le Conseil de l’OSCE a décidé d’inviter instamment ses membres, qui sont également membres de l’OMD, à signer la Lettre d’intention aux fins de la mise en oeuvre du SAFE, s’ils ne l’ont pas encore fait. L’OSCE a également proposé d’apporter son assistance pour les projets de renforcement des capacités relatifs au SAFE.

Banque mondiale (www.worldbank.org)

Le Secrétariat a efficacement poursuivi et renforcé sa coopération avec la Banque mondiale. L’OMD a mis à sa disposition certains de ses instruments les plus utiles aux fins de leur promotion et de l’élargissement de leur utilisation. Le logiciel pour l’Etude de l’OMD relative au temps nécessaire pour la mainlevée, conçu en coopération avec la Banque mondiale, a été mis à la disposition des Membres de l’OMD et de ceux de la Banque mondiale à titre gracieux. Plus de 40 pays ont reçu ce logiciel (à la date du 1er janvier 2006). Le Secrétariat fournit une assistance, en étroite coopération avec la Banque mondiale et d’autres parties intéressées, afin d’aider les Membres à procéder dans leur administration à cette etude de l’OMD et notamment à utiliser le logiciel.

Le Secrétariat participe aux projets de réforme et de modernisation douanières de la Banque mondiale et à ses ateliers sur la facilitation des échanges. La Banque mondiale a lancé un projet visant à aider les pays à participer davantage aux négociations de l’OMC sur la facilitation du commerce. Ce projet a pour objet de présenter un large éventail de possibilités permettant de mettre en place un mécanisme de coordination dans un pays, d’y instaurer des moyens de communication efficaces et d’appuyer la personne qu’il a chargée de représenter ses intérêts au cours des négociations sur la facilitation des échanges à Genève. La Banque mondiale concentre son rôle sur le soutien qu’elle apporte aux fins de la création de mécanismes à cet égard et invite des organisations spécialisées, par exemple l’OMD, s’agissant des questions douanières, à se joindre à son équipe pour aider le pays concerné à étudier les éléments pertinents lors de l’examen des propositions de l’OMC.

Organisation mondiale du commerce (OMC)

Le Secrétariat continue d’entretenir de bonnes relations de travail avec l’OMC. L’OMC invite l’OMD en qualité d’observateur aux réunions de son Groupe de négociation sur la facilitation du commerce à Genève. Le Secrétariat a participé à la Conférence ministérielle de l’OMC de Hong Kong. L’OMD a été invitée en 2005 à participer aux sept ateliers régionaux et à un atelier sub-régional sur les négociations relatives à la facilitation du commerces organisés par l’OMC. L’OMC est disposée à continuer d’inviter l’OMD à ses ateliers régionaux en 2006 Pour de plus amples renseignements au sujet des activités de l’OMD dans le cadre des négociations sur la facilitation du commerce, veuillez cliquer sur Préparation concernant les négociations de l’OMC relatives à la facilitation des échanges

Centre du commerce international (CCI)

L’OMD a instauré de bonnes relations de travail avec le CCI qui a pour mission principale de promouvoir le développement national grâce au commerce international, en mettant l’accent sur les exportations et le secteur privé. Le CCI a organisé des symposiums qui ont réuni des participants des milieux juridiques, universitaires et commerciaux. En participant à ces symposiums, l’OMD a été à même de promouvoir la Convention de Kyoto révisée et d’autres instruments de l’OMD auprès des participants. Le CCI a fourni des informations qui peuvent être consultées sur son site Web et qui illustrent visuellement l’état de la situation des pays en ce qui concerne leur adhésion aux principaux traités internationaux de nature commerciale. Le CCI est convenu de présenter sur son site Web des données relatives à la Convention de Kyoto révisée et à d’autres instruments clés de l’OMD.