Mise en oeuvre du nCEN au Botswana

29 octobre 2014

L’OMD a lancé son application du Réseau douanier national de lutte contre la fraude (nCEN) au Botswana en octobre 2014. Après des projets pilotes à Maurice et au Kenya, le nCEN est déjà opérationnel en Namibie, au Swaziland et aux Seychelles, et offre à ces pays des opportunités vitales de coopération régionale en matière de lutte contre la fraude.

Après une réunion officielle à Gaborone avec le Comité de gestion exécutive et les Directeurs généraux de l’Administration fiscale unifiée du Botswana, la délégation de l’OMD a dispensé un atelier de huit jours sur le nCEN afin de doter les fonctionnaires locaux du savoir-faire nécessaire concernant l’application nCEN, l’objectif ultime étant d’améliorer l’efficacité opérationnelle et les capacités d’analyse de leur Administration. L’atelier a également porté sur les autres applications de l’OMD et a fourni un aperçu utile des potentialités supplémentaires qu’offre la série du CEN en matière d’exploration de données et d’échange d’informations.

Le lancement de l’application nCEN dans la région est soutenue financièrement par le gouvernement finlandais dans le cadre du projet de l’OMD "Renforcer les capacités des entreprises grâce à la modernisation douanière dans la région de l’Afrique orientale et australe" qui vise à fournir aux Administrations des douanes le matériel et les logiciels nécessaires, ainsi que les connaissances et les compétences connexes, pour mettre en oeuvre des régimes douaniers simplifiés et améliorés avec des techniques opérationnelles douanières modernes.

L’application nCEN comporte trois bases de données indépendantes (une base de données des saisies, une base de données des personnes suspectes et une base de données des entreprises), et une composante communication. La base de données principale des saisies et des infractions nationales contient les données requises en matière d’analyse, y compris sur les moyens de transport et les itinéraires, et permet de consulter des photographies illustrant des moyens cachés exceptionnels. Deux autres bases de données contenant des informations sur les personnes suspectes et les entités commerciales en infraction facilitent un processus d’enquête structuré.

Le logiciel du nCEN est une application gratuite pour tous les Membres de l’OMD. Le coût du matériel nécessaire aux fins de l’application nCEN, les frais liés à la formation et le coût éventuel des modifications à apporter à l’infrastructure locale de TI (le cas échéant) incombent toutefois à l’Administration des douanes qui met l’application en oeuvre. Des renseignements complémentaires concernant le nCEN peuvent être obtenus en contactant le Programme du CEN de l’OMD à l’adresse nCEN@wcoomd.org.